A l'occasion de la nouvelle mise à jour, un recensement a été lancé et se terminera à la fin du mois de mai.
Pensez à y répondre si vous ne voulez pas que votre compte soit archivé.

Aleksey Dimitrievicth Vassiliev
avatar
Date d'inscription : 30/06/2017
Messages : 111
Double-compte : Pavel Kadochnikov

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 19 Juil - 20:29
Mercenaire

Passeport
Age :: 28
Patronyme :: Dimitrievitch
Surnom :: Alyosha / Lyocha

Aleksey Vassiliev

“Trois choses sont absolument nécessaires : premièrement des poulettes, secondement des poulettes, troisièmement des poulettes.” (proverbe courant à la Hanse)

FACTION :: LA HANSE
PATRONYME :: Dimitrievitch
PROFESSION :: Mercenaire (ex Armurier)
ORIENTATION :: Hétéro

DATE DE NAISSANCE :: 03/03/2017
AGE :: 28
TAILLE :: 1m77

Profession & Faction


La Hanse, la confrérie des marchands.
Engagé ponctuellement en qualité de mercenaire, Aleksey accepte des contrats relativement variés ; soit lorsque ses finances sont misérables, soit lorsque la fadeur de la vie en station le gagne...
Il a pour habitude de signer des contrats concernant la protection de convois ou de personnalités importantes. Il est toutefois occasionnellement mandaté par les autorités de l'Anneau ou certains marchands pour des missions de recherche d'informations auprès des stations voisines, de colporteurs, recoupant toutes les données afin de ne rapporter que la véridicité des faits, et non de simples rumeurs.
Il dispose d'un laissez-passer valable uniquement au sein de la Confraternité des stations de la ligne Koltsévaya.


Physique


De taille et de constitution normale, Aleksey a la faculté de se fondre dans la foule, lui permettant de passer presque inaperçu dans de nombreuses situations. Bien qu'il ait un profil clairement athlétique, il aime tirer avantage de sa banalité et accentue volontairement ce détail, lui donnant une démarche fuyante de vagabond errant de station en station, dissimulé sous son capuchon.
Le stress, la malnutrition et la fatigue liés à son métier lui imposent un visage grave, un épuisement apparent qui se fait de plus en plus présent. Sa pilosité se teinte légèrement de gris depuis quelques années, malgré son jeune âge.
Étant régulièrement en déplacement et dans de rudes conditions, il laisse sa barbe grisonnante, courte, s’épanouir de temps à autre, surtout par flemme de s’en occuper. De retour en ville, il la taille parfois, quand l’envie lui prend. Une cicatrice effilée parcours sa tempe gauche, créant un contraste avec sa chevelure sombre, mi-longue.
Une tâche claire, circulaire, tient compagnie à son biceps gauche depuis quelques années, souvenir d'une embuscade pour le peu mouvementée. Son buste musclé porte également les stigmates de ses pérégrinations dans les tunnels du métro. Effilées, larges, petites, ou encore blessures mal recousues ; les cicatrices font désormais partie du décor.
Souvent vêtu d’une capuche et d’un épais foulard lui recouvrant le visage lorsqu’il est en mission, seul ses yeux clairs et fins sont perceptibles.
Son regard profond, glaçant, ainsi que son apparence générale font d'Aleksey un homme à la fois mystérieux et inquiétant.


Mental


D’un tempérament calme, presque passif, toujours maître de lui-même et de ses émotions, il ne laisse jamais ces dernières empiéter sur son travail. Lors de chaque situation, critique ou non, il apprécie les différentes options avant d’agir. Il n’hésite pas, cependant, à ôter une vie humaine si son contrat, et par conséquent sa vie en dépendent ; ou encore à distribuer des "tatanes" lorsque l'on approche trop près de sa bière...Soyez-prévenus !
Après la disparition en mission de son père, Stalker estimé, sa vie a perdu de son sens. N’ayant que peu d’attaches ou même de but à atteindre, sa mélancolie le guide dorénavant vers le tintement de ses chères « poulettes » : les cartouches de fusil, pointues, devenues la monnaie principale du métropolitain moscovite.
Il éprouve un certain mépris pour la race humaine, plus exactement pour son comportement belliqueux, qui a contraint les survivants de la dernière guerre à vivre reclus dans les souterrains, comme des animaux.
Vivant au jour le jour, il n’hésite pas à risquer sa vie pour améliorer son quotidien et ne pas subir la misère, conscient que dans le métro, chaque entité peut s’éteindre aussi facilement que la flamme d’une bougie.


Compétences


Depuis sa naissance, Aleksey souffre d'achromatopsie, de "cécité des couleurs". Bien que cette anomalie de la rétine l'empêche de distinguer les couleurs, sa vision "scotopique" est hors norme. Pour résumer de manière moins technique : l'accoutumance de ses yeux à l'obscurité est nettement supérieure à la moyenne des natifs du métro, le rendant de ce fait bien plus sensible à l'éblouissement, à la lumière en général. Il est par conséquent absolument inenvisageable pour Aleksey de grimper à la surface, qui sait ce qu'il adviendrait de ses yeux ? Bien qu'il en meurt de curiosité, sans eux, sans sa précieuse vue, à quoi bon pourrait-il servir ? Non, sa place est dans les profondeurs du métropolitain, sa maison, son élément.
Concernant ses compétences techniques, acquises, à proprement parler : Aleksey a principalement été formé par son père Dimitri. Il maîtrise de ce fait les bases de la médecine de guerre : il est capable d'arrêter une hémorragie abondante en posant un garrot, a connaissance de certains gestes basiques permettant de sauver une vie.
Son expérience en tant qu'armurier lui confère des acquis indéniables quant au maniement des armes à feu, lui permettant de modifier le moindre fusil ou de créer ses propres grenades, nécessitant évidemment un minimum de matériaux.
Son père lui a également apprit à confectionner des pièges, allant de "l’assommoir" basique, au plus sophistiqué "piège à cartouches". Ce petit nom donné par Dimitri, désigne un piège astucieux dont le mécanisme est semblable en tous points à celui d'un piège à taupe, de l'ancien monde. Une fois déclenché par le geste involontaire de la victime, il entraîne l'action d'un petit marteau sur une cartouche de cal.12, projetant "la foudre du métro" droit sur cette première, ne lui laissant que très peu de chances de survies, dans le meilleur des cas...
L'association de sa vision exceptionnelle et d'une ruse épatante lui a permis de survivre jusqu'à présent dans les souterrains du métro.


Possessions


Une petite lampe à dynamo - une dague de combat à la botte - un pistolet MP443, dissimulé dans la ceinture, près de ses lombaires - un laissez-passer uniquement pour l'Anneau, octroyé par les autorités de la Hanse - Un long manteau sombre style caban, à capuche et en mauvais état, lui permet de dissimuler aisément son attirail une fois arrivé en station - un fusil d’assaut AKS-74M (version à crosse pliante en métal) - un épais foulard.



Antécédents médicaux


Il a perdu deux phalanges accidentellement (main gauche) en posant un "piège à cartouche".
Lors d'une embuscade tendue par des bandits voulant dépouiller un convoi, une balle lui a également traversé le bras gauche. Il n'en a pas gardé de lourdes séquelles.
Atteint d'achromatopsie, il ne distingue pas les couleurs, mais possède une accoutumance à l'obscurité, une vision nocturne exceptionnelles. Il est de ce fait très sensible aux fortes sources de luminosité.



Intérêts & Loisirs


Il est passionné par le travail manuel, et plus précisément par la création manuelle.
Il a soif de lumière, entendons par là de savoir. Peu lui importe le domaine : selon lui, la survie dans le métro est étroitement liée à la somme des connaissances amassées. Il accepte volontiers de partager ses acquis, contre, cela va de soi, des bagages équivalents...




Histoire


Trois mars 2017 : naissance dans la station VDNKh. Sa mère Svetlana, en proie à une forte fièvre, décède quelques jours après l'accouchement. Son père, extrêmement affecté, ne s'en remettra jamais vraiment.

Baptisé Aleksey par par son père, en hommage au quartier Alexeyevsky dans lequel il vivait avant la chute des bombes, situé juste au dessus des stations Alexeievskaya et VDNKh.
C’est en effet là, au pied du monument de l'artiste russe Vera Moukhina, « l’ouvrier et la Femme Kolkhozienne » que les parents d’Aleksey se sont rencontrés, peu avant de s'engouffrer dans le métro, pour ne se quitter finalement qu'à son arrivée. Son arrivée. Son apparition...en quelque sorte l'élément instigateur, la cause de la profonde douleur paternelle.

Quelques années passent, puis l'entourage du jeune garçon s'aperçoit qu'il est différent : il ne distingue aucune couleur, mais se déplace avec une aisance surprenante dans l'obscurité, tandis que ses camarades trébuchent sans arrêt. Après un examen succinct réalisé par un médecin de passage, le jeune Aleksey apprend qu'il est atteint d'achromatopsie. Il est perdu... Tout cela n'a aucun sens pour lui... Comment expliquer à ce gamin de cinq ans qu'il ne verra jamais la beauté de ces "couleurs", de ces nuances innombrables ? Qu'il n'appréciera jamais aucun des degrés, des tons différents d'une même couleur ?

Au sein de VDNKh, il gagne bien vite son surnom de "Glaz", "l’Oeil" ; rendant service à sa façon, retrouvant les petits objets égarés dans l'obscurité, tombant parfois sur des cartouches de fusil, noircies par la poudre et la poussière, mais encore utilisables. Il est absorbé par l'éclat de ces munitions, qui, une fois frottées sur le pan de sa veste, étincellent à l'approche de la moindre source de lumière. Il les collectionnes avec une adoration sans limite.

S'en suit une enfance plutôt normale, mais il subit une éducation stricte. Son père lui enseigne une partie de ses connaissances, et le forme dans divers domaines à caractère militaire. Conscient du danger perpétuel que représente le métro, il exige que son fils soit prêt à toute éventualité. Aleksey maîtrise donc les bases de la médecine de guerre, le maniement des armes à feu, des armes blanches, la confection de pièges, apprend quelques techniques de survie dans le métro et reçoit une multitude de conseils et astuces. Malgré la formation dispensée par ses soins, son père lui interdit formellement de devenir stalker. Il accède donc au métier d’armurier grâce à ses connaissances pointues dans ce domaine, bien qu'encore adolescent. Premièrement en tant qu’armurier assistant, puis vers ses dix-huit ans, en qualité d’armurier principal.

Dimitri avait pour habitude de lui fredonner des airs, de lui chanter des ballades, parfois des chants militaires ; narrant un jour le retour d'un jeune soldat auprès de sa belle, un autre, l'honneur et l'amour de la patrie. Aleksey aimait l'accompagner à la guitare, dont il apprit les bases très rapidement.
Dima pensait bien faire, lorsqu'il lui racontait des histoires à propos de la vie d'autrefois, de la vie en surface. Paisible, chaleureuse, animée. Il s’efforçait de lui expliquer du mieux qu'il put la beauté de la nature, ses couleurs, ses odeurs...
Ces histoires n'ont malheureusement fait qu'accentuer ce sentiment de haine, cette rancœur tenace envers le comportement belliqueux et destructeur de l'être humain ; inondant jour après jour cette rivière de pessimisme, de noirceur, qui coulait déjà en lui.
Il faut croire que nous n'apprenons jamais de nos erreurs, c'est un fait : la guerre ne meurt jamais.

Peu après son vingt-deuxième anniversaire, le groupe de Stalkers auquel appartenait son père ne revient pas d’une mission en surface. Tous décimés, selon les rumeurs. Bien qu'il devait envisager cette issue, il ne l'acceptera que bien plus tard, s'obstinant dans un premier temps, attendant le retour de son père ; s'isolant progressivement dans un second.
Quatre mois plus tard, n'ayant toujours pas digéré cette disparition soudaine, il décide de changer de vie. Sur un coup de tête, assurément, mais aussi sur les conseils d'un marchand de passage, Diana, qu'il côtoie maintenant depuis de nombreuses années. Quitter sa place d'armurier. Partir pour la Hanse. Pourquoi pas ?

N’ayant plus rien à perdre car ne se sentant pas à sa place en station, il décide de mettre ses compétences au service du plus offrant. Dans un premier temps, au service de Diana, son ticket d'entrée pour l'Anneau, ensuite à celui de commerçants aisés de la Hanse, souhaitant faire transiter des marchandises de station en station, sous forme de convois sécurisés.
Il se diversifie par la suite en acceptant des contrats de protection de personnalités, lors de déplacements ou de rencontres délicates. Son patronyme, gage de confiance et d’efficacité, lui donne accès à de nombreux contrats, parfois même des autorités de l'Anneau.

Aleksey poursuit ainsi son bout de chemin, enchaînant les contrats, plus ou moins fructueux, plus ou moins risqués ; cultivant sa mélancolie lors de ses temps libres, rencontrant son lot de fusillades, d'embuscades, d'échauffourées et de bagarres de comptoir.

Il est finalement mandaté par les autorités de la Hanse pour une mission de recherche de renseignements en secteur VAR, peu avant l'épidémie. Choisit en grande partie pour son passé au sein des stations de l'alliance et de ses affinités au sein de VDNKh, il y reste bloqué en raison du blocus imposé. Il est alors âgé de 28ans.




A propos de vous

Age : 25
Avez-vous lu le règlement ? Voui
Système de jeu choisi : "roulette russe" , avec un bon RSH-12,  cal 12.7, histoire de pas se louper..! Je suis joueur...  What a Face

Surnom : Alexis
Passion, loisirs : Sport, d'endurance plus particulièrement, musique, jeux-vidéos :D
avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 347
Double-compte : Nina Platonova

Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Mer 19 Juil - 21:46
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya
Je te souhaite officiellement la bienvenue !

Ta fiche est encore en cours mais je peux d'ores et déjà te faire quelques remarques :
- d'où lui vient le surnom de "Glaz" ?
- au niveau des compétences, j'aurais bien envie que tu détailles un peu plus ce qu'il peut faire ou ne pas faire dans chaque domaine. Le but est de montrer qu'il est polyvalent mais pas aussi talentueux qu'un spécialiste ou un expert. Je pense par exemple à la confection de pièges ou à la médecine dit militaire (tu pensais peut-être aux premiers soins apportés au combattant ? Du genre qu'on apprend pendant une formation militaire actuellement ?)
- concernant le physique, il faudrait détailler un peu plus concernant certains traits reconnaissables (pour le moment tu dis juste qu'on a affaire à un mec plutôt banal qui se déplace sans trop montré ses traits). Du genre d'anciennes cicatrices visibles, la couleur des yeux ou des cheveux, la longueur des cheveux, etc. Tu dis d'ailleurs qu'il a une barbe grisonnante, ce n'est pas un fait commun pour quelqu'un de moins de 30 ans (même si c'est possible et envisageable). Tu pourrais peut-être jouer là-dessus et expliquer que c'est assez peu habituel et qu'on a tendance à l'estimer plus âgé qu'il ne l'est réellement (ça ferait écho à sa manière de se déplacer du coup)
- pour le mental, n'hésite pas à détailler les qualités qui le démarquent mais aussi ses défauts, ses petites manies; bref tout ce qui le rend humain et faillible mais aussi tout ce qui lui a permis de survivre jusque-là.
- attention aux fautes d'inattention aussi, par exemple j'ai vu qu'à deux reprises tu écrivais "peut" à la place de "peu".
- dernier point, ton avatar n'est pas à la bonne dimension (en hauteur), il doit faire 200px de largeur et 350 px de hauteur.

Vouala pour ma part ♥ Maintenant je peux repartir finir ma fiche mouahaha.



avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 81

Voir le profil de l'utilisateur
Chef de l'Alliance V.A.R
le Lun 24 Juil - 17:37
Chef de l'Alliance V.A.R

Passeport
Age :: 54 ans
Patronyme :: Asimovitch
Surnom :: Jora

Fiche validée ♥️

Félicitations, tu viens de réaliser tes premiers pas dans le métro de Moscou, ton personnage est donc validé !

Avant de rp, il faut que tu penses à remplir ton profil : les champ contact pour ta fiche de présentation et ton carnet de bord, l'onglet "passeport" donnant des informations concernant ton personnage.

Il faut ensuite que tu créés ton carnet de bord dans lequel il faudra tenir à jour ton inventaire en fonction de tes acquisitions.

Et pour rp, il ne te manque plus qu'un compagnon. Pour cela, il suffit de se rendre au point rencontre et n'hésite pas à jeter un coup d'oeil au tableau d'affichage des missions.

Bon jeu !



Le mot de Tonton Jora:
 

Contenu sponsorisé