Opération à quatre mains
avatar
Date d'inscription : 30/06/2018
Messages : 19
Double-compte : Airat Ivanov - Ustynia Kabakova
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 8 Sep - 23:42

Passeport
Age :: 40 ans
Patronyme :: Yvanovitch
Surnom :: Petya
« -Vous avez fait le garrot quand ? »

Piotr tourna la tête vers le marchand à sa droite, lui lançant un regard d'un bleu embrasé en n'entendant pas la réponse venir. Le commerçant passa une mains fébrile sur son front luisant et dégarnit, respirant difficilement à travers ses joues et sa gorge gonflés par une vie trop aisée.

« -Je... Je dirais une heure !
-Vous l'avez tout de suite posé ?
-Non ! Non, il fallait se débarrasser des derniers brigades, vous comprenez, je...
-Mais économisez votre salive, merde ! »


Hurla le médecin en se penchant sur le corps se tortillant devant lui, allongé sur un lit de camp. Son bras gauche se résumait à une mélasse sanglante et filandreuse, parfois ponctué de morceau de peau ou de tissu tentant de rester accroché à l'os fracturé à plusieurs endroits.  Et les dégâts de s'arrêtaient pas là ; Les côtes près du bras étaient enfoncés ou cassés. Piotr serra les dents, retenant un léger haut-le-cœur et tentant pour la centième fois d'isoler son esprit de celui de sa fille.

« -Comment il s'est retrouvé dans cet état ?
-Le chargement est tombé, et... Et il était là, et...
-Ça va, j'ai compris. »


Il tenta de démêler chaire et tissu de vêtements,  accompagné des plaintes de l'homme défiguré et d'une multitudes d'informations que l'habitude lui faisait assimiler sans qu'il ne s'en rend compte. A peine une minute plus tard, il abandonnait rageusement son travail. Sa casquette vola à l'autre bout de la tente et sa main passa dans ses cheveux sombres.

« -Faut amputer.
-Q-quoi ?
-On peut pas sauver son bras. C'est même plus un bras... Tsss... On l'ampute, on arrête l’hémorragie, et là on peut voir l'état de ses côtes et le sauver.»

Lâcha froidement le médecin, avec son légendaire tac. Il se tourna sèchement vers l'entrée de la tente, ignorant le marchant qui s'ésoufflait en vains mots de désaccords.

« -Inna? »

Une petite silhouette blonde montra le bout de son nez, lançant un regard vide au blessé. Au fond de lui, Piotr sentit une petit fierté grandir. A 9 ans, Inna pouvait supporter la vue d'un mourant. Il savait que cela ne témoignait pas d'un certain équilibre mental ; Et qu'il la détruisait, d'une certaine manière, à l'habituer à une vie aussi dure. Mais c'était ainsi qu'était le métro. Et c'était à cela qu'il devait la présenter entend que père.
La fillette posa sur lui son regard d'un coup éteint et adulte, les traits durcit par le sérieux.

« - Va chercher Anna. »

Ils avaient croisé la brahmane il y avait une heure, devant une étale qui avait sur les médecins les mêmes effets qu'une lumière sur les moustiques. Les deux médecins avaient à peines eu le temps d'échanger quelques mots que Piotr était rappelé à l'ordre par les habitants de la station. Emporté par un couple dont l'enfant souffrait de migraine depuis une semaine.

Il visualisa le plus clairement possible le visage de la brahmane, imposant l'image dans l'esprit de la gamine, qui sursauta, s'immobilisant une seconde avant hocher la tête.

« -J'y vais. »

Elle quitta l'arche où son père avait installé la tente leur servant d'hôpital, remontant tout le quai au pas de course, jusqu'à la correspondance noir de monde. Le plus dure ne serait pas d'avancer, mais d'apercevoir la brahmane. Inna pouvait se faufiler entre les jambes des adultes. Mais elle ne pouvait pas garder la tête levait vers leurs visage, où elle serait emportait dans la marée humaine ; Et dans l'assemblé entassée dans cette station, certaines figures lui semblait prête à la piétiner sans un remord.
Elle tenta de retrouver l'étal où ils avaient croisé la femme, appelant la scientifique sur son chemin. Mais la sensation de ne pas avancer devenait de plus en plus  tangible. Et son mal de crâne ne l'aidait pas.



"Inna adore la roulette russe..."
avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 383
Double-compte : Nina
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Lun 10 Sep - 13:29
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya
- Anya !

La voix était ténue, la foule dense. Elle avait cru avoir rêvé la première fois qu’il lui avait semblé entendre le surnom. La seconde fois, elle avait cru à une simple coïncidence. Son prénom n’était pas si rare. A la troisième tentative, elle s’arrêta et se redressa sans aucune égard pour la foule qui l’enveloppait et voulait l’emmener dans son mouvement. Puis son regard accrocha une tête blonde en contrebas et elle joua des coudes, grognant à moitié, pour la rejoindre.

- Inna ! S’exclama-t-elle en posant une main protectrice sur l’épaule de la gamine.

Cette dernière leva des yeux trop sombres pour son âge et, doucement, elle la poussa de côté afin qu’elles puissent sortir de la foule compacte sans avoir à évoluer à contre-courant. La chirurgienne scruta quelques secondes le visage de l’enfant. Elle l’avait croisée quelques heures plus tôt en compagnie de son père, confrère et connaissance de longue date. Ils avaient à peine échangé quelques mots, de simples banalités, avant qu’il ne fut rappelé par son devoir.

- T’as mauvaise mine gamine, j’ai pourtant dit à ton père de te nourrir correctement, bougonna-t-elle alors que de l’autre main elle sortait de son sac des confiseries qu’elle avait acheté quelques minutes plus tôt.

La petite main les attrapa, un sourire filtra à travers l’expression tendue de l’enfant qui recouvrit l’instant d’après son sérieux naturel. Elle était venue lui demander quelque chose de précis et n’oubliait pas sa mission. La jeune femme hocha lentement de la tête puis enveloppa la main de l’enfant dans la suite et la suivit. Quelques minutes plus tard, elles se trouvaient à l’entrée d’une tente où Piotr l’attendait en bras de chemise. Elle cria le prénom de ce dernier pour finir d’attirer son attention puis jeta un coup d’œil rapide à ses mains ainsi qu’au corps étendu derrière. Une seconde lui permit d’analyser l’état de ce dernier, une autre pour deviner ce que le médecin attendait d’elle. Elle lâcha la main d’Inna et jeta un regard noir au marchand qui se trouvait avec elle. Ce dernier fut chassé sans autre forme de procès tandis que la Brahmane ôtait sa cape et enlevait sa propre chemise. En débardeur, elle se pencha vers son sac qu’elle avait posé sur une table. Elle sentit le regard de Piotr dans sa nuque, non loin de son tatouage. Ils n’avaient pas échangé un seul mot depuis qu’elle était arrivée. Elle sortit un étui en cuir dans lequel se trouvait une partie de son matériel.

- T’as de la chance que je sois venue faire affûter mes outils aujourd’hui, dit-elle en déroulant la pochette pour révéler les lames rutilantes, un véritable trésor en ces lieux.

Sans attendre d’autres réponses, elle se détourna et se pencha au-dessus du corps à demi-conscient. Elle pointa un endroit au-dessus du biceps où la chair était en meilleur état que le reste.

- On ampute ici. Faut nettoyer tout ça s’il te plait.

Son regard accrocha celui du médecin puis elle hocha la tête avant de se retourner. Une cuvette d’eau se trouvait sur sa gauche. Elle se lava soigneusement les mains puis la vida avant de la remplir de nouveau avec de l’eau. Elle déposa la cuvette sur la table d’opération improvisée. Elle avisa ensuite  une des lampes qui éclairait la scène et grogna. La flamme n’était pas assez chaude pour permettre une véritable stérilisation mais elle ne trouverait guère mieux. Sélectionnant les lames dont elle aurait besoin, elle les plaça au-dessus de la flamme après avoir dévissé le couvercle de la lampe. De son côté, Piotr s’afférait à ses propres tâches pour préparer l’amputation.