avatar
Date d'inscription : 04/03/2018
Messages : 50
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat-infirmier
le Mar 20 Mar - 17:48

Passeport
Age :: 30
Patronyme :: Ivanovitch
Surnom ::

Daniil. I. Kraïevski
Don't die on me. / Dans les spectres colorimétriques, se consume la vérité.

FACTION :: Polis
PATRONYME :: Ivanovitch
PROFESSION :: Kombat Medic
SEXUALITE :: ___

 
DATE DE NAISSANCE :: 10 Mai 2015
ÂGE :: 30
TAILLE :: 1m81

Profession & Faction



Comment pouvait-on se qualifier de médecin, lors même que nos confrères étaient plus avancés cent ans auparavant ? Avant les bombardements et la vie souterraine. Avant que tout ne doivent être réappris, ré-apprivoisé. Peut-être ces récits sans écrits, relatant la facilité d’apprentissage du métier, n’étaient en fait que de jolis contes de fées. Peut-être ne les avaient-ils qu’imaginé, même. Le fantasme du médecin militaire, faction Polis ; avoir les outils pour ne perdre personne sur le terrain. Un fantasme qui dans son ombre, cachait la hantise clichée. Mais il était là et ne regrettait en rien d’avoir renié la caste de sa mère pour rejoindre le corps militaire et ainsi offrir ses connaissances à sa nouvelle famille.



Physique


Devant l’acier de ses yeux bleus, miroitaient les outils qu’il passait son temps à nettoyer en respectant les secondes qu’il comptait mentalement. Qu’y avait-il de mieux à faire pour s’assurer de leurs asepsies ? Rien n’était jamais entièrement stérile en ces lieux souillés par la guerre que se livraient perpétuellement les différentes… Races -mutant, créatures, humains- ; ça n’était pas du temps perdu.
Le dernier outil nettoyé et son espace définitivement bien rangé, il s’étira avant de gratter la cicatrice ornant sa joue gauche ; l’air pensif un instant.
Si l’ont pu dire des Kombats Medics qu’ils avaient « Un pied de chaque côté de la frontière », Daniil était comme la majorité de ses pairs actuels et respectait l’apparence des militaires. Ainsi, du haut de son mètre quatre-vingt-un, il arborait une chevelure brune rasé de près et une musculature certes fine mais maintenue en condition par les entraînements.



Mental


Le sérieux dont il faisait preuve devant ses tâches quotidiennes tenaient d’une féroce volonté à toujours être prêt à la catastrophe, aussi minime soit-elle car Daniil était sincèrement dévoué à sa patrie et sa fratrie. N’en restait pas moins un homme dont la présence du groupe n’était pas un simple désir mais tenait plutôt du besoin ; entendre ses frères d’armes rirent, les voir s’amuser, soulager momentanément de toute tension. Être avec eux, dans les moments de calme comme -et surtout- dans les instants de troubles. Sans doute que de voir la vie en elle-même s’épanouir malgré le chaos quotidien, l’aidait à ne pas s’embourber dans des réflexions trop profondes et inutiles, qui ne servirait qu’à lui bousiller sa bonne humeur usuelle. Rare étaient les fois où l’on pouvait le voir sans son sourire quasi indécrochable et aux variantes sincères, s’il n’était pas dans l’exercice de ses fonctions.


Compétences


- Médecine opérationnelle.
- Médecine d’urgence ; une médecine applicable sur le terrain et en situation d’urgence, palliant momentanément aux soins plus avancés.
- Tactique militaire défensive de niveau avancé ; protéger les hommes au sol est tout aussi important que de leur administrer les soins d’urgence.
- Gestion d’équipe clinique.
- Évaluation de situation de crise.
- Gestion de stress.
- Conversion de matériaux naturels, lui permettant d’appliquer les premiers soins avec ce qu’il trouve sur le terrain. (Exemple : Utiliser le bois environnant (Branchage) pour faire une atèle, certains tissus végétaux pour des pansements compressifs, tissus organiques -tel que intestins- pour palier au manque de fil à suture, etc.)



Possessions


- Kit de secours (Aiguilles*3, sifflet*1, pansements compressifs*3, compresses*3, bandes élastiques*2, filet tubulaire*1, bouteille d’eau*1, pince mince*1.)
- Couteau tactique.
- Lampe torche à dynamo.
- Armure tactique souple en Kevlar.
- Pistolet MP443 "Gratch" 9mm.
- Paire de gants SWAT SD.
- Fusil d'assaut AKS




Antécédents médicaux


Bien que la vie en souterrain forge le corps de chaque Homme, Daniil n’as aucune marque à ses mains qu’il prend toujours grand soin de protéger. Car que deviendrait-il, sans ses précieux doigts ? Il y porte donc une attention particulière, de même que sa santé générale.
Sur son visage, seule une cicatrice vient orner sa joue gauche tel le prix à payer pour avoir un jour négliger d’apporter sur lui une lame solide ; la sienne s’étant à l’époque cassée lors d’une utilisation trop rude.  
Pourtant, malgré le souci de se maintenir toujours en bonne santé, il y a de ces choses que l’on ne contrôle pas et bien vite Daniil se rendra compte que quelque chose cloche. Des flash étranges, précédent de sensations désagréables, viendront titiller sa capacité à rester maître de lui-même pour lui faire connaître l’angoisse naissante.






Intérêts & Loisirs


Daniil soupira. Seul pour le moment, il feuilletait rapidement et sans grande attention, le carnet de poche rempli depuis si longtemps déjà, de croquis divers. Lorsque sa mère le lui avait offert, précieux cadeau sauvegardé d’une vie antérieure alors que le papier se faisait de plus en plus rare, ce carnet ne comportait que des pages blanches. Homme à croquis, il en avait rempli chaque recoin depuis qu’il avait prêté allégeance à la caste militaire. Ne restait qu’une page, qu’un carré blanc inutilisé.
Heureusement, depuis qu’il était là, il avait mieux à faire ; partager les passe-temps et loisirs de ses camarades était toujours des instants précieux qu’il ne remettait jamais à plus tard.




Histoire


Issu d’une mère Brahmane et d’un père Militaire, Daniil grandit aux côtés d’une mère trop envahissante et d’un père souvent absent. « Pour fuir ses responsabilités. » Lui disait amèrement celle-ci, lorsqu’il la questionnait au sujet de son géniteur. Pourtant, jamais cela n’entacha l’image que l’enfant avait de son père ; il le savait au service de la faction et par extension, de sa famille également. Nul ne fut surpris du choix que fit Daniil, lorsqu’il put quitter le nid familial pour se présenter à la caste militaire : Il rêvait, lui aussi, de tout abandonner pour servir un tout. Une unité, solide et puissante.

Il se souvenait de sa première vraie rencontre face aux militaires et plus encore de la première fois où on lui avait remis son équipement de base.
Chaque fois qu’il nettoyait la visière de son casque ou qu’il démontait son Gratch pour en assurer le maintien, Daniil ne pouvait que sourire imperceptiblement.
Il était né en 2015, lors des premières mutineries. Sa mère avait connu les inondations et les fuites de gaz tout comme « l’avant », ce qui datant antérieurement à la guerre nucléaire. L’ancien monde. Alors il se savait chanceux d’avoir eu la vie, et de l’avoir encore aujourd’hui. D’être sain de corps tout autant d’esprit.

Il avait cinq ans à peine, lorsque des mutations sévères commencèrent à être signalées mais se souvenait encore de ces soirs où sa mère le bordait, le regard baignant d’une inquiétude inexplicable alors qu’elle lui lissait les cheveux vers l’arrière pour contempler son visage.
Lui en voulait-elle encore, après toute ces années, de l’avoir renié ? Elle qui ne voulait rien d’autre qu’un homme de lettre comme fils.
Probablement. Car il se souvenait de la rage qu’elle n’avait pas retenue lorsqu’il lui annonça la nouvelle.
Autant que du regard qu’il croisa en demandant asile auprès des militaires. Celui de son père, qui fit mine de ne pas l’avoir vu, ou ne pas le reconnaître. Au choix ; lui-même n’en était pas certain.

Bien qu’il eût à s’adapter au mode de vie militaire, et plus encore à faire face aux messes-basses pas toujours discrète de la caste -militaire et brahmane ne s’entendant guère-, Daniil resta convaincu d’avoir pris la bonne décision.
Il se souvenait, encore, de l’appréhension ressentie lors de sa première expédition vers la bibliothèque Lénine. De sa peur laissant place aux réflexes lorsqu’il dû administrer les premiers soins d’urgence sur le terrain et de la sensation de son sourire, sincèrement soulagé, qui prit place sur son visage lorsqu’il cru que l’autre ne le verrait pas, une fois le lieutenant sorti d’affaire.
Comment pourrait-il regretter ?

Contrairement aux volontés qu’eût sa mère à son égard, Daniil ne laissait nulle femme ni enfants derrière lui et ne s’en souciait pas. Dans leur monde actuel, c’était le moindre de ses soucis ; une vie de famille n’avait pas vraiment sa place dans une guerre perpétuelle qui n’aurait peut-être jamais de fin.
Encore moins pouvait-il y songer dernièrement, perplexe de ce que serait sa progéniture alors même que son propre ADN lui apparaissait de plus en plus incertain depuis que se produisait d’étrange flashs colorés devant ses yeux.






A propos de vous

Age : 28
Avez-vous lu le règlement ? Oui.
Système de jeu choisi : Roulette Russe

Surnom : ---
Passion, loisirs : ---
Comment avez vous découvert le forum ?  Incapacité à dire "Non" ?
Des suggestions ? Quelque chose à dire ? Un dernier mot ? Rien pour le moment.




Dans les spectres colorimétriques, se consume la vérité.
avatar
Date d'inscription : 15/01/2018
Messages : 23
Double-compte : Aleksey Vassiliev
Voir le profil de l'utilisateur
Chef de station et des renseignements intérieurs
le Mer 21 Mar - 22:03
Chef de station et des renseignements intérieurs

Passeport
Age :: 39 ans
Patronyme :: Alexeïevitch
Surnom :: Pasha

Fiche validée ♥️

Félicitations, tu viens de réaliser tes premiers pas dans le métro de Moscou, ton personnage est donc validé !

Avant de rp, il faut que tu penses à remplir ton profil : les champ contact pour ta fiche de présentation et ton carnet de bord, l'onglet "passeport" donnant des informations concernant ton personnage.

Il faut ensuite que tu créés ton carnet de bord dans lequel il faudra tenir à jour ton inventaire en fonction de tes acquisitions.

Et pour rp, il ne te manque plus qu'un compagnon. Pour cela, il suffit de se rendre au point rencontre et n'hésite pas à jeter un coup d'oeil au tableau d'affichage des missions.

Bon jeu !