avatar
Date d'inscription : 03/03/2018
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirante stalker
le Sam 3 Mar - 20:40

Marina Tarasova
Citation/petite phrase

FACTION :: Ligne Rouge
PATRONYME :: Levovna
PROFESSION :: Aspirante-Stalker
SEXUALITE :: Active.
 
DATE DE NAISSANCE :: 13 novembre 2022
ÂGE :: 23 ans
TAILLE :: 157 centimètres

Profession & Faction


Volontaire de l'armée de la Ligne pour le bien commun, exploratrice, fouilleuse, vautour, le tout roulé en un seul point alors que je me suis fait affubler du titre d'éclaireuse. Pas un piètre choix, puisque je suis les yeux qui permettent aux gardes de choisir un chemin et amoindrir les conflits avec les mutants. Mon rôle pour notre Patrie est de m'assurer que les ennuis ne nous tombent pas dessus au dépourvu.


Physique


Lorsque je me regarde dans la glace, je ne peux pas dire que la vue m'est déplaisante. Je ne suis pas très grande, contrairement à certaines camarades, des hanches étroites et une poitrine qui n'est pas absente mais rien par comparaison à ces fantasmes pré-apocalypse que j'ai vu certains mecs regarder. Ma peau est pale, à la limite de cadavérique par cette vie qui m'empêche de voir le soleil. Des cicatrices se chevauchent sur mon corps, car la vie n'est en rien tendre dans les souterrains. Brûlée au flanc par un acide qu'un mutant avait à sa disposition, des marques de dents dans ma jambe qui n'ont rien à voir avec des jeux coquins, des blessures par balle venant de pillards et de ces éternels conflits assurant notre survie, je pourrais certes être plus féminine, mais ce n'est pas ce qui me gardera en vie. Ma seule véritable concession que je pourrais encore sacrifier est ma chevelure brune que je ne rase pas, mais garde courte. Des muscles discrets, entraînés selon le programme que mon père avait établi pour moi afin d'assurer ma survie sont soigneusement entretenus et camouflés par mes vêtements. Pour les tenues, j'opte pour des vêtements peu féminin, allant pour des tenues confortables, tel un chandail sans manches sur mes bras et un pantalon d'armée. Inutile de sacrifier à la coquetterie!


Mental


Que dire de moi, voilà une bonne question à poser. Je ne suis pas quelqu'un qui aime parler inutilement et encore moins me répéter, aussi je manque de patience aisément envers les gens. Je parle peu, aussi lorsque je le fais, écoutez-moi. Cette impatience avec les gens, cela dit, fait de moi quelqu'un qui ne cherche pas la compagnie des autres. Je peux aisément passer des jours sans me donner la peine d'ouvrir la bouche, observant simplement les gestes et le quotidien. Cela dit, lorsque j'apprécie quelqu'un, ce n'est pas une chose à prendre à la légère puisque je ne m'attache pas aisément aux gens car la vie est trop fragile pour que l'on puisse perdre encore et encore ceux qui nous sont chers. Je sais donc apprécier ces rares gens et je peux donc dire que, pour eux, je suis prête à sacrifier ma vie.

Lorsque je sors d'une station sécuritaire, cela dit, tout semblant de bonhomie disparaît pour laisser place à un sérieux implacable. Je prend à cœur la survie de tous et je n'hésite pas à tenter de trouver les lieux pour un passage. Cela dit, je ne suis pas une personne belliqueuse de nature, bien au contraire, je préfère éviter la confrontation lorsque je le peux. Ce n'est pas de la couardise, mais simplement le fait que cette guerre souterraine est à notre désavantage et les munitions précieuses.

Mes plus grandes peur? Si on met à part la crainte de perdre quelques individus proche de moi, je dirais que le brouillard reste dans le haut de la liste, cette brume opaque qui fausse les perceptions et les sens me ravive les moments de la fin de vie d'un nombre d'amis. Sinon l'une de mes autres peurs est simplement d'échouer et causer la mort de gens qui se sont fiés à moi.

Des espoirs? Une bonne question. Mon père ne cessait de parler de la surface, et j'aimerais bien la voir un jour de mes propres yeux. Qui sait, peut-être même la reprendre pour les humains et que mes enfants, si un jour j'en ai, puissent oublier que le monde a pris fin et recommence sous leurs mains capables.


Compétences


La liste de mes talents peut être véritablement longue, aussi je vais me contenter de résumer. Mes talents sont principalement pour l'infiltration et la reconnaissance de terrain, me fondre dans le paysage et me faire oublier du monde entier. Je suis capable, si je ne suis en état de panique, de ralentir ma respiration et mon rythme cardiaque ainsi que de garder une position longuement sans trop m'engourdir ni sentir mes muscles trop protester. Je ne suis pas invisible, cela va de soi, je ne suis pas si douée mais si on ne m'attend pas, je peux souvent aller et venir sans me faire remarquer.


Possessions


- Bottes cuirassées un peu trop grande
- Pantalon maintes fois rapiécé
- Couteau militaire de survie
- manteau épais
- 2 débardeurs
- masque à gaz hérité de son père
- KS-23 avec quelques munition d'extra hors de l'arme lorsque chargée entièrement
- une paire de ciseau
- une pierre à affuter



Antécédents médicaux


Rapport médical de Marina Levovna Tarasova

Aujourd'hui je retire les pansements de la brûlure acidulée de la patiente. La cause est un mutagène hostile dans une station où habitait la jeune fille en solitaire. Les chances d'infections sont élevées et pourtant la patiente semble très optimiste dans son état. La chair est marquée, mais d'infection pas la moindre trace. La cicatrice sera durable, mais les muscles ne sont endommagés. Diverses autres blessures d'ampleur mineures, dut à l'environnement hostile où résidait la patiente mais de nouveau, pas de souci. La jeune femme est en bonne forme et son rétablissement semble garanti.





Intérêts & Loisirs


La vie est courte, et il ne faut pas se priver. Je suis quelqu'un qui est prompte à vouloir jouer divers jeux, boire un peu et je prend mon pied à explorer et m'améliorer à chaque jour. Je m'entraîne dans mes temps libres, cherchant à être au mieux de ma forme chaque jour et verse parfois dans les excès, mais jamais au point d'être durablement mise hors d'état. Sinon, l'exploration... Le risque est plaisant, mais surtout j'aime le plaisir d'une mission bien réussie, lorsque nous n'avons d'ennuis sur le chemin dans notre enfer souterrain.




Histoire

La vie n'a jamais été un conte de fée, une triste réalité que la fin du monde n'a guère changée. Certes, mon père, un stalker, me parlait du monde de la surface, d'avant la guerre nucléaire, des fleurs et du soleil sur sa peau, une notion qui est maintenant impossible sans se retrouver brûlé, disait-il. Un romantique qui allait en surface afin de trouver l'espoir, laissant sa jeune fille avec des gens qui la gardaient et l'éduquaient, puisque ma mère était morte aux couches. Les soins dans le métro rendent difficile par moment l'enfantement, et la survie de la race humaine en est compromise. Ma vie n'est pas rose ni glorieuse, et les attentes envers les femmes de faire survivre la race humaine est un fardeau qui n'est pas bienvenu, mais dont je ne pris connaissance que bien plus tard.

Comme tout stalker se respectant, un jour, la patrouille de mon père est rentrée mais lui manquait à l'appel. Alors âgée de sept ans, survivant de mon mieux, j'avais pris sur moi de ne pas être un fardeau pour qui que ce soit. Le surnom « souris » me fut attribué car, par ma petite stature, je pouvais entrer dans des endroits où bien d'autres se seraient pris. Cela dit, ce surnom est perdu car, alors que j'avais atteint mon neuvième cycle solaire, la station où je résidais avec ma famille de fortune a été attaquée par une force de mutant, seulement annoncée tardivement par une brume que les anciens appelaient « brouillard ». à ce jour, j'ai une certaine peur atavique de ces particules d'eau en suspension dans l'air qui occultent les sens et jouent de perceptions. Les chimères sont bien réelles, dans le métro, peu besoin d'imaginer ce qui se trouve au-delà du prochain tournant car ce qui s'y tapit viendra bien assez tôt pour vous.

Ma survie ne fut pas une chose facile, les solitaires ne font pas long feu dans notre monde, j'ai erré de mon mieux dans le domaine ravagé qui fut mon chez-moi. Une semaine à glisser de trou en trou, survivant de ce que je trouvais que les mutants n'avaient touchés, mon salut vint sous la forme d'une patrouille, annoncée tel un clairon par des coups de feu et des cris de guerre autant humains que ceux, grotesques, des créatures monstrueuses qui se tapissaient dans les ombres. La question était bien de savoir comment les aborder, ces gens avaient tendance à tirer avant de comprendre ce qui était ici et je ne pouvais leur en tenir rigueur. Cela dit, alors que j'observais la force de six personnes, un choc brutal me fit tomber au sol alors qu'une créature avait rampé dans ma direction, survivant tant bien que mal de l'assaut de force. Du liquide verdâtre coulait de sa bouche et lorsqu'il toussa dans ma direction, le tissu couvrant mon flanc se liquéfia et la chair dessous commença à être rongée. Mon cri de douleur est la cause de ma survie car ce fit comprendre que quelque chose était là. La tête de la créature explosa en une gerbe de cervelle et de sang et je me ramenais sur moi-même, gémissant de douleur avant de regarder le canon d'un fusil se porter sur moi.

Si ces gens avaient été des pillards ou des voleurs, mon histoire aurait été terminée là, mais il n'en était rien. Les larmes aux yeux de douleur et de rage, le fusil fut abaissé et un homme approcha pour me prodiguer des premiers soins. La douleur était atroce, ma chair brulée et noircie tombant par croûtes, on me donnait peu de temps à survivre mais quelque chose d'atavique, une réaction primaire de l'animal humain les empêcha de me mettre hors de ma misère. Une enfant, une fillette qui sera un jour femme, je restai avec le médecin le temps que la patrouille exterminait quelques autres de ces monstres. Puis on m'amena dans une nouvelle station.

Je ne peux dire combien de temps je suis restée entre vie et mort, les soins minimum me gardant aux portes de la mort mais je m'en retrouvais repoussée encore et encore. Ils disent que ce m'a prit deux mois avant que mon état soit satisfaisant pour que l'on ne croit pas que j'allais y passer et ainsi ruiner une dose de médicaments qui pourrait sauver d'autres. Pour moi, ce fut une éternité de tourment alors que l'acide me rongeait. Pire encore, la jeune fille que j'étais s'est retrouvée affaiblie par cette convalescence. Mes muscles s'étaient atrophiés de mon séjour prolongé dans le lit, aussi le médecin à qui je devais la vie me donna une série d'exercices à faire pour m'aider à reprendre mes forces. La vie devait reprendre son cours, et dans cette nouvelle station, je me retrouvais sans guides ni repères. On m'offrait une chance et je la pris, car je leur devais ma vie, j'en avais conscience. Je me remettais bien qu'on me dit que je mangeais peut-être trop, mais du coup je ne me retrouvais pas dédaigneuse des tâches les plus indignes. Tous pour un, un pour tous.

Les années passent encore une fois et, de fille, je deviens femme. Certes, je ne serai jamais un standard de beauté mais j'ai appris à connaître mes charmes et accepter mon corps, cicatrice impie incluse. Mon talent pour la discrétion ne s'est démenti et j'ai commencée vers la fin de mon adolescence à escorter quelques caravanes pour mieux connaître les chemins et risques de mon monde. J'y ai pris plaisir, je l'avoue, car le risque est toujours à la hauteur et le fait est que mes découvertes et mes conseils ont de l'importance. Cette pratique, je l'ai fait jusque ces dernières années, alors que petit à petit mon attention fut attiré vers la surface.

Quelles merveilles peuvent encore exister là-haut? Et si mon père y était?

Je saurai, bien assez tôt.




A propos de vous

Age : 27
Avez-vous lu le règlement ? J'ai lue et je m'engage à respecter les règles de conduite.
Système de jeu choisi : roulette russe"
http://metro.forumactif.com/t24-systeme-de-jeu

Surnom : Marina
Passion, loisirs : Le RP, JdR sur table, GN.

Comment avez vous découvert le forum ? La blonde Klara
Des suggestions ? Quelque chose à dire ? Un dernier mot ? Chupacabra

avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 388
Double-compte : Nina
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Mer 21 Mar - 22:48
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya
Salut à toi Marina et officiellement bienvenue sur le forum Wink

Cela va faire plus de deux semaines que tu as posté ce début de fiche. Est-ce que tu as besoin d'aide ou de conseils pour la création de ton personnage ? Souhaites-tu une prolongation de délai pour finir la présentation ?

En l'absence de réponse avant la fin du mois, on archivera la fiche et on supprimera le compte.



avatar
Date d'inscription : 30/03/2017
Messages : 131
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 12 Mai - 19:32
Médecin

Passeport
Age :: 29 ans
Patronyme :: Viktorovna
Surnom :: Katya
Hello Marina, et bienvenue à toi ici!

Après lecture de ta fiche, voici un petit débriefing pour les points à revoir:
- Concernant le mental: ta description ne nous en apprend malheureusement pas beaucoup sur ton personnage, du point de vue de son caractère.
- Tes possessions: il te faut remplir ce champ là également! Ton personnage a bien quelques possessions? Vêtements, équipement particulier et armes en lien avec son poste, par exemple.
- et enfin, une petite relecture supplémentaire permettrai d’éliminer les quelques coquilles qui pourraient être corrigées!

N’hésite pas à demander de l’aide pour finir te fiche, et bon courage ! Dernière ligne droite avant de venir t'amuser avec nous! <3
avatar
Date d'inscription : 30/03/2017
Messages : 131
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 14 Mai - 11:09
Médecin

Passeport
Age :: 29 ans
Patronyme :: Viktorovna
Surnom :: Katya

Fiche validée ♥️

Félicitations, tu viens de réaliser tes premiers pas dans le métro de Moscou, ton personnage est donc validé !

Avant de rp, il faut que tu penses à remplir ton profil : les champ contact pour ta fiche de présentation et ton carnet de bord, l'onglet "passeport" donnant des informations concernant ton personnage.

Il faut ensuite que tu créés ton carnet de bord dans lequel il faudra tenir à jour ton inventaire en fonction de tes acquisitions.

Et pour rp, il ne te manque plus qu'un compagnon. Pour cela, il suffit de se rendre au point rencontre et n'hésite pas à jeter un coup d'oeil au tableau d'affichage des missions.

Bon jeu !

Contenu sponsorisé