avatar
Date d'inscription : 15/12/2017
Messages : 76
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps - Lycaon
le Sam 3 Fév - 16:10
Garde du corps - Lycaon

Passeport
Age :: 27 ans
Patronyme :: Yvanova
Surnom :: Seryoga
-Et on va où maintenant ?

La question avait été posée en face des rames de la station Prospect Miria. La voix qui avait formulé l’interrogation était sifflante, presque cassée. Ce timbre caractériel n’appartenait à nul d’autre que Sergueï Zinovieva. Elle s’était adressée à son frère, Isaac Zinoviev, qui regardait, pensif, le wagon qui voyagerait avec eux être chargé. Sa sœur laissa sa tête tomber sur le côté, continuant de l’interroger du regard. Isaac avait cette sale manie de se perdre dans ses pensées avant de répondre à une question. Finalement, Sergueï le rappela à la raison en lui frappant légèrement le bras. L’infirme tourna vivement sa tête vers la tatouée, une légère surprise sur le visage.

-Ah, oui pardon. On va aller à Polis, je dois consulter les savoirs qu’ils conservent là-bas. Pour y aller, je pensais nous faire passer par l’anneau pendant un moment avant de couper jusqu’à Polis. Tu t’en sens capable ?

À peine avait-il fini de poser sa question que Sergueï acquiesçait. Même si le groupe passerait un long moment dans les tunnels les plus sombres et dangereux du métro, la mutante se savait capable de protéger les Siffleurs. De plus, ils n’étaient pas à leur premier coup d’essai. Pourtant, malgré cette certitude et cette confiance en ces capacités, la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être inquiète. La source de cette désagréable sensation, c’était la destination du voyage ; Polis. Depuis un certain temps, elle avait remarqué qu’Isaac portait une certaine attention à la « Cité des Lumières ».

Cet intérêt effrayait Sergueï dans le sens où, Isaac se mettait rarement dans un tel état pour des informations et des connaissances. La Chienne de la Hanse ressentait chez son frère une certaine tension. Que seule elle arrivait à ressentir. Quelque chose n’allait pas et il ne voulait pas en parler à la mutante, ce qui la mettait hors d’elle. Le leader des Siffleurs avait été jusqu’à modifiés leurs itinéraires initiaux pour les conduire jusqu’à Polis. Pourquoi traverser le métro pour des bouts de papiers poussiéreux Isaac ?!

Sergueï reprit vite ses esprits ; elle devait faire confiance à son frère. Jusqu’ici, il avait toujours eu raison et avait toujours réussi à leur faire éviter le pire. Histoire de se changer les idées, elle descendit sur la rame et alla aider à charger le wagonnet. Plusieurs caisses étaient disposées face à ce dernier, les autres membres des Siffleurs et des employés de la Hanse les chargeaient sur le véhicule. La marchandise se composait essentiellement de médicaments et de matières premières.

Les Siffleurs se démarquaient des autres groupes de marchands par leur diversité de plantes et herbes en tout genre. Encore une fois, grâce à Isaac et sa mutation.

Un bruit sourd raisonna quand Sergueï posa sa quatrième caisse dans le wagon. Elle n’avait pas vu le temps passer, trop absorbée par ces pensées. En relevant la tête vers son frère, elle constata que la station commençait à se réveiller et gagnait en activité. Le départ était proche.
Invité
Invité
le Mar 13 Fév - 11:02
Un bruit sourd raisonna dans la station, faisant sursauter Lyudmyla dans son sommeil. Elle ouvrit légèrement ses yeux et jeta lentement un coup d’œil à la station qui se réveille. En se frottant les yeux, elle releva son torse tranquillement, en laissant échapper un bâillement. Lyudmyla tapota ses affaires qui gisaient à ses côtés tout en regardant la station. Elle mis sa main dans sa sacoche, tout en regardant le feu de station non loin.
- Pas le thé, oui ça, non pas ceci, parfait
Elle ouvrit une petite boîte, de laquelle elle prit une petite pincée et la lâche au son de sa tasse. Elle posa sa tasse, prit une vieille bouteille poussiéreuse, la déboucha et remplit le fond de sa tasse. Elle reforma soigneusement la bouteille puis inspira les vapeurs d'alcool qui s’échappaient de la tasse. Après un petit instant, elle sortit un zippo doré d'une poche de son manteau. Toujours assise, elle posa la tasse au sol, fit tourner son briquet dans sa main put l'alluma au dessus de la tasse. Celle ci s'enflamma d'une jolie couleur verte. Lyudmyla la contempla un petit moment avant de recouvrir la tasse d'une coupelle d'argent. Elle prit sa tasse en main et se leva enfin. Un coup d’œil plus attentif sur la station et aperçut le convoi sur le départ. Cette vision lui arracha un petit sourire en coin.
Elle apporta la tasse à son visage puis souleva légèrement la coupelle, laissant s'échapper les fumés chargés d'encens qu'elle avala d'une grande inspiration. Ses pupilles se dilatèrent un bref instant accompagnant le frisson qui parcourait son corps.
Lyudmyla se précipita alors vers ses affaires, roula ses couvertures encore chaudes de la nuit, jeta la tasse et la coupelle dans une sacoche, remit son long châle bleu nuit en place et plaça son paquetage sur son dos. Elle courut ensuite vers le convoi qui finissait de se changer, manquant de trébucher sur les occupants du quai somnolant ou les étales en cours d'installation. Arrivée près du wagon, elle se fraya un chemin entre les hommes qui finissaient de tout charger puis s'assit dessus à côté de l’essieu arrière.
avatar
Date d'inscription : 15/12/2017
Messages : 76
Voir le profil de l'utilisateur
Garde du corps - Lycaon
le Mer 21 Fév - 18:11
Garde du corps - Lycaon

Passeport
Age :: 27 ans
Patronyme :: Yvanova
Surnom :: Seryoga
Sergueï chargea une dernière caisse avant de retourner auprès d'Isaac. L’état de ce dernier préoccupait la jeune femme, il semblait véritablement ailleurs. Ce n’était pourtant dans ses habitudes d’être dans cet état juste avant un départ. Habituellement, l’infirme de tout contrôler et d’être au courant d’absolument sûr de tout. Baissait-il sa garde, car ils seraient sur les lignes de l’Anneau ? Non, ce n’était pas son genre du tout.

Sergueï soupira et chassa ses inquiétudes de son esprit, il n’aurait qu’à redoubler d’attention sur le chemin. Elle était là pour ça après tout. La tatouée vint aider son frère à grimper dans le wagon. Ce dernier ne donna aucune directive si ce n’est les consignes habituelles. Ce fut Sergueï qui se chargea d’éloigner tout le monde du quai. Après quoi, le convoi put partir. Un siffleur se chargeait de conduire le véhicule, tandis qu’un autre semblait tenir compagnie à Isaac à l’intérieur.

Le wagon n’allait pas assez vite pour pouvoir distancer des marcheurs, alors, Sergueï et un autre marchand accompagné le wagon à pied. Leurs rôles servaient à prévenir et réagir aux éventuelles attaques.

Quelques dizaines de minutes s’étaient déjà écoulées depuis que le convoi avait quitté la station lorsque Sergueï entendit un bruit dans son dos. Elle s’arrêta et plongea son regard dans l’obscurité des tunnels desquels le convoi venait, laissant le wagon passer devant elle. Constatant qu’il n’y avait rien, elle se tourna à nouveau vers le wagon pour le rejoindre. En relevant la tête, ses yeux s’écarquillèrent.

Assise à l’arrière du véhicule, il y avait une jeune femme. Silencieuse et discrète, elle semblait ne rien faire de mal. Mais, Isaac était dans le wagon, alors l’instinct protecteur de Sergueï fut piqué à vif. Son fusil à pompe tomba dans sa main tandis qu’elle se mettait à marcher vers la jeune femme.

-Arrêtez le convoi ! On a un passager clandestin !

Avait-elle crié tout en pointant le canon de son arme vers la clandestine.

-Les mains bien en évidence, tente rien.

Un instant passa pendant lequel Sergueï toisa la jeune femme de haut en bas, analysant chaque détail de sa personne. C’était une brune, plutôt petite. Un imposant sac était posé à ces côtés. Clairement, elle ne semblait pas dangereuse, mais la mercenaire savait que dans le Métro, personne n’était jamais totalement inoffensif.

Isaac finit par arriver, allant se mettre aux côtés de Sergueï, il parla d’une voix douce, laissant un léger sourire étirer ses lèvres.

-Qui êtes-vous mademoiselle, et pourquoi avoir choisi notre convoi ?

Contenu sponsorisé