Invité
Invité
le Lun 22 Jan - 17:39

Yakov Volossenkov
T'es qui toi ? Un autre barbier ?

FACTION :: La Ligne Rouge
PATRONYME :: Vassilievitch
PROFESSION :: Stalker
SEXUALITE :: Hétérosexuel
 
DATE DE NAISSANCE :: 21 mai 2010
ÂGE :: 35 ans
TAILLE :: 190cm

Profession & Faction


Yakov est un Stalker, comme feu son père en était un avant lui. Il est devenu Stalker par volonté, durant de longue années, son père était du genre à prendre plaisir à lui rappeler sans cesse à quel point il n'était rien qu'une petite raclure. Et aujourd’hui, alors que le vieux pourri on ne sait où à la surface ou dans un conduit étroit, Yakov lui, survit, chaque jour durant, il se montre digne de vivre. C'est avant tout un Stalker, mais il possède aussi plusieurs bases qui lui permette de survivre, il fait ce qui doit être fait. Disons qu'au sein de sa faction, il s'agit d'un bon élément, comme beaucoup, chacun s'attend à ce qu'un jour, il finisse par ne pas revenir...


Physique


Yakov est un homme grand, large d'épaule. Il ne serait pas mentir de dire qu'il passe difficilement inaperçu, cependant, il ne s’agit pas pour autant d’une brute de décoffrage écervelée. Une mine dure sur laquelle aucune ride ne semble vouloir s'installer -on peut donc légitimement penser qu'il ne doit pas être des plus expressifs-, le regard sombre et froid, une splendide cicatrice barrant son œil gauche, une autre au-dessus du droit, il est facile de se dire que cet homme à beaucoup vécu, en bien comme en mal d’ailleurs. Rien qu'à voir sa carrure, on se doute bien qu'il possède une certaine musculature qui doit se révéler plutôt avantageuse une fois tors nu, malheureusement l’individu n'étant pas vraiment nudiste dans l'âme...

N’ayant même pas atteint la quarantaine, Yakov à une particularité assez remarquable ; le fait d’avoir les cheveux blancs, tout comme la barbe d’ailleurs. Pas de mauvais œil, ni de malédiction, juste une anomalie génétique qui empêche la pigmentation, une des nombreuses raisons qui lui valait les brimades de son père, n’hésitant pas à lui rappeler que même au niveau de la génétique, il était foireux. En règle générale, il se laisse pousser la barbe, il la rase lorsque celle-ci devient trop longue et qu’il est alors difficile de l’entretenir correctement. Pour les cheveux, il les porte longs, de manière à pouvoir les attacher sans difficulté. Parfois pour changer un peu, il rase les côtés, mais garde une certaine longueur sur le dessus. Malgré son gabarit, c'est un homme qui se veut discret, et qui n’aime pas vraiment être au centre de l’attention, pas le genre à porter des couleurs flashy, il préfère généralement se vêtir de couleur sombre. Mais la grande majorité du temps, il est en tenue.    


Mental


Yakov fonctionne sur le principe du légendaire "marche ou crève". L'éducation martiale et patriotique qu'il a subie, fait de lui un homme droit dans ses bottes, loyal et sur qui l'on peut compter, strict envers lui-même, et tout autant envers les autres. C'est un homme taciturne qui se démarque des autres par une volonté inébranlable de vaincre, il n'aime pas la défaite et veut réussir tout ce qu'il entreprend, peu importe le prix. Pour lui, il est obligatoire de combattre et de vaincre pour survivre, qu'importe contre qui ou quoi, qu’importe la méthode pour y parvenir. Yakov pense qu'il doit jouer un rôle de protecteur vis-à-vis de ceux qu'il fréquente, encore plus s’il les apprécie.

Il se refuse à ressentir des émotions comme la peur ou la douleur qui pourrait le faire vaciller dans son objectif de tout réussir. C'est un homme qui respecte sa parole tout comme la hiérarchie et qui s'attend à ce que les gens autour de lui fassent de même. C'est aussi un esprit pragmatique, rationnel et très hiérarchisé. Il ne prend que très rarement des décisions par lui-même, il le fait uniquement lorsqu’il juge que cela est nécessaire, recevoir un ordre totalement idiot peut par exemple le forcer à agir à l’instinct.

D'un point de vue social, il n'est pas facile de l'aborder, premièrement parce que sa mine ne donne vraiment envie de tenter le moindre contact amical, mais aussi, car son tact et son franc-parler naturel ne manque pas d'en refroidir plus d'un à la moindre tentative de dialogue, on raconte néanmoins qu'il est capable se montrer un peu plus sociable envers la gent féminine –on se demande bien pourquoi...- Après, peut-être qu'il ne s'agit que d'une légende ? Lorsque l'on prend la peine de le connaître, on se rend rapidement compte qu'il s'agit d'un homme bon, même si parfois certaines de ses méthodes sont assez expéditives.

Il est aussi important de mentionner qu'il ne parle jamais de son enfance, il n'abordera jamais le sujet de sa mère et encore moins de son père. Pour lui, rien n'a existé jusqu’à maintenant.



Compétences


De par l’éducation que son père lui à donné avant de trouver la mort, on peut dire que Yakov à les connaissances nécessaires pour survivre. Il a été formé à l’utilisation d’arme d’assaut et arme de poing, il sait aussi se battre au corps-à-corps, et vu les tartes qu’il ramassait lorsqu’il n’était pas assez bon -selon son père-, on peut dire que le bougre est capable d’encaisser quelques coups. Grâce à son entraînement, il est capable de démonter presque n’importe quelle arme et de la nettoyer pour que celle-ci soit toujours opérationnelle. Inutile de dire qu’une arme qui s’enraille en pleine action est une chose plutôt... Mortelle. Il est aussi capable de lire une carte et possède un bon sens de l'orientation, dans les tunnels sombres des métros, c'est toujours une bonne chose que de savoir s'orienter.

Ses compétences font de lui un bon Stalker, ou soldat de manière générale, cependant ce n’est pas un leader et il ne se considère pas en tant que tel, même si certains sont amenés à lui trouver une certaine forme de charisme, il préfère de loin se contenter de suivre les ordres -qu’il ne considère pas trop stupide-. Ce n’est pas le plus fin des stratèges, mais il est capable de reconnaître une situation qui s’annonce mauvaise, ce qui lui vaut d’éviter le plus souvent la mort.


Possessions


Comme tout Stalker, son espérance de vie est comptée, ce qui explique sa façon de vivre au jour le jour et de profiter de chaque bouffée d'air qu'il peut respirer. Il possède une Ak-103 sur laquelle il rajoute des accessoires en fonction de la situation. L'Ak-103 n'est rien d'autre qu'une version un plus récente -années 2000- de la célèbre Ak-47, il possède aussi un Tokarev T33, un souvenir de son grand-père, l'arme n'est pas récente certes, mais elle se montre toujours aussi efficace entre les mains de quelqu'un qui sait s'en servir. Pour ce qui est du reste, il possède l'équipement type d'un Stalker, ce qui lui permet de parcourir les tunnels ou bien de se rendre à la surface si le besoin s'en fait sentir.





Antécédents médicaux


Comme beaucoup de gamins, il s'est écorché le genou et à attraper un rhume plus d'une fois, mais il est toujours vivant. On peut cependant noter les deux cicatrices présentes sur son visage, d’autre son présente sur son torse, mais ne sont que très rarement visible, certaines proviennent de son père, d’autres de mésaventures plus ou moins notable. Le paternel avait pour habitude de faire d’autres cadeaux dans le même genre, des hématomes qui finissent par disparaître par exemple, finalement, seules les blessures profondes laissent des marques. Yakov semble somme toute robuste et ne compte pas se laisser mourir si facilement.  



Intérêts & Loisirs


Yakov n'est pas vraiment du genre à avoir des hobbies. Sa plus grande motivation, c'est de pouvoir protéger les siens, survivre. C'est étrange, mais il aime le danger autant qu'il le fuit. C'est... Ce sentiment d'être vivant qui le force à survivre, il n'y a rien de plus beau que de se sentir vivant, savoir que l'on a survécu une journée de plus. C'est ce jeu du chat et de la souris avec la mort qui le maintient à flots.

Lorsqu'il a un peu de temps libre, il démonte et nettoie ses armes ou celle des autres pour rendre service. Parfois même, on peut surprendre ses doigts joué quelques notes sur les cordes d'une guitare. Pourtant, il n'a jamais vraiment appris à jouer, il se laisse aller, et ça rend plutôt bien.





Histoire

Yakov n'a pas eu une enfance facile, fils de militaire, il n'a malheureusement jamais connu sa mère morte en couche, ce qui d’ailleurs peut expliquer pourquoi il n’en parle jamais. De manière indirecte, son père ; Vassili désignait sa progéniture comme responsable de la mort de sa bien-aimée, au fil des années, même Yakov s’est persuadé d’être responsable de la disparition de sa mère, difficile de dire comment son mental s'est développé au fil des années, persuadé d'avoir tué sa mère, détesté par son père... Un vie chaotique. Vassili quant à lui était un ancien spetsnaz ayant servi dans ce qu'on appelait de son temps "l'Armée rouge", lui aussi était fils de militaire et avait eu une éducation des plus stricte, la même éducation qu'il fit à son fils quelques années plus tard d’ailleurs.

Au sein du métro, Vassili était devenu un Stalker reconnu, effectivement son passé de vétéran faisait de lui un bon combattant. Il décida d'entraîner son fils pour qu'il devienne tout aussi bon que lui, ne vous méprenez pas, il ne le fit pas par bonté d'âme, seulement pour être sûr que son fils ne lui fasse jamais honte et qu'il se montre « digne » d'avoir un père tel que lui. À peine Yakov fut-il capable de tenir une Ak-47 sans basculer à cause du poids de celle-ci que Vassili lui bottait joyeusement le cul pour qu'il s'entraîne. Le matin, c'était l'entraînement physique, en début d'après-midi, il lui apprenait à lire, à écrire et l'éduquait. Le jugeant d'abord trop jeune pour utiliser une arme, jusqu'à ses dix ans Yakov dut se contenter de démonter et remonter des armes diverses et variées, ne prenant pas une simple petite taloche, mais bien des coups-de-poing à chaque fois qu'il se trompait.

Il n'avait pas vraiment d'amis, et autant dire qu'avec la tête qu'il avait des lendemains de remontage d'arme, il faisait plutôt peine à voir. Cette éducation d'un autre âge fit qu'il se referma sur lui-même, n'ouvrant la bouche qu'à de très rares occasions. Il ne parlait pas avec son père, encore moins avec les autres survivants, que pouvait-il leur raconter ? Qu'il se demandait, qu'est-ce qu'il avait pu faire pour mériter ça, ou encore pourquoi son père était un illustre connard qui n’avait d’autre vocation que de le démolir contre un mur à la moindre occasion ? Le seul avantage, fut que cette éducation des plus strictes fit de lui un homme droit, tout aussi strict et droit que son père l'était.

Ensuite, devenu un peu plus vieux et résistant, se fut l'entraînement au tir, fusil d'assaut et autre arme de poing. Puis les combats au corps-à-corps, autant dire qu'il mangea la poussière et le sol froid du métro plus d'une fois. Mais prendre des coups depuis tout petit l'avait rendu robuste, et il fallait plus d'une clé de bras pour le faire abandonner. D'année en année, Yakov se perfectionna, il avait même l'impression que son père devenait enfin fier de lui, mais tout cela n'était qu'une vulgaire illusion, à la moindre occasion Vassili le traitait comme un moins-que-rien, que ce soit en privé comme en public devant une dizaine de survivants, juste pour avoir un sentiment de supériorité sur son fils. Cela finit par le pousser à développer une haine profonde envers son propre père, jusqu'à le considérer comme un étranger, une simple ombre dans son sillage. Et puis un jour Vassili disparu, il était parti en mission et n'avait plus jamais donné signe de vie, comme le reste de son équipe d’ailleurs. Pour Yakov, ce fut l'occasion de prouver que pendant toutes ces années à encaisser comme un vulgaire sac de frappe, il avait retenu et apprit, qu'il était devenu encore meilleur que son père, et que s'il devait jouer au chat et à la souris avec la mort pour le prouver et bien, il le ferait.  

Lors d'une exploration d'un tunnel quasi disparu des cartes, Yakov n'eut pas d'autre choix que de demander l'asile à une des stations V.A.R, car il était alors trop loin de son secteur initial. Il y avait quelques... Désaccord entre la Ligne Rouge et V.A.R, mais rien d'assez grave pour empêcher le libre passage -du moins pour l'instant-. Au même moment, une vague de grippe frappa les survivants, et les attaques de mutants s'intensifièrent dans le coin, obligeant la création d'un blocus, empêchant tout vagabondage entre les factions. Le forçant à rester là, en territoire semi-allié/semi-ennemi. Se retrouvant bloquer, il n'a pas d'autre choix que de se montrer utile, ne serait-ce que pour être bien vue et pouvoir repartir le plus vite possible. Finalement, après quelque temps, le blocus fut levé, la possibilité de dire adieu à la plèbe locale. Cette grippe avait fait son lot de mort, affaiblissant les défenses. Sans rajouter qu'a présent, il pleuvait aussi bien dehors que dans le métro... Tout pour plaire en somme...





A propos de vous

Age : 20 ans

Avez-vous lu le règlement ? Oui, plus d'une fois, avec mon grand âge...

Système de jeu choisi : Roulette Russe avec un semi-auto ?

Surnom : Yakov ça me semble honnête.

Passion, loisirs : Les jolies rouquines ? Avec un chemisier ouvert et des lunettes c'est encore mieux !  tomatoe

Comment avez vous découvert le forum ?  J'étais déjà là avant !

Des suggestions ? Quelque chose à dire ? Un dernier mot ? J'trouve que c'est très bien moi.

avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 388
Double-compte : Nina
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Mar 23 Jan - 22:15
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya

Fiche validée ♥️

Félicitations, tu viens de réaliser tes premiers pas dans le métro de Moscou, ton personnage est donc validé !

Avant de rp, il faut que tu penses à remplir ton profil : les champ contact pour ta fiche de présentation et ton carnet de bord, l'onglet "passeport" donnant des informations concernant ton personnage.

Il faut ensuite que tu créés ton carnet de bord dans lequel il faudra tenir à jour ton inventaire en fonction de tes acquisitions.

Et pour rp, il ne te manque plus qu'un compagnon. Pour cela, il suffit de se rendre au point rencontre et n'hésite pas à jeter un coup d'oeil au tableau d'affichage des missions.

Bon jeu !

Le mot d'Anna: