avatar
Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 62
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 11 Jan - 5:59

Passeport
Age :: 30 ans
Patronyme :: Nikitovitch
Surnom ::

Andrei Volkovar
Le silence est souvent plus éloquent que des mots

FACTION :: Polis
PATRONYME :: Nikitovitch
PROFESSION :: Stalker, membre de la caste Militaire
SEXUALITE :: Pansexuelle

DATE DE NAISSANCE :: 31/10/2013
ÂGE :: Trentaine
TAILLE :: 1m82

Profession & Faction


Il est un membre de la caste Militaire de Polis assez connu dans le coin pour son efficacité et son obéissance, lui valant le grade de Sergent, en plus d’être un bon Stalker pour protéger les arrières. Il est souvent charger d'aider pour nettoyer des zones dangereuses et fait un excellent professeur pour les apprentis tireur d'élite, en plus de vouloir aider les patrouilles en zones réputés dangereuses.



Physique


Un corps fait de chairs et de muscles qui furent durement misent à l'épreuve dans le monde du métro moscovite ainsi que de la surface, couplée avec son entraînement militaire. Le russe est un excellent survivant qui brille par son efficacité et son expérience au fil des ans en tant que Stalker et en tant que militaire de Polis. Facilement remarquable de par sa stature, mais aussi par son visage, Andrei fait l'envie de bien des hommes et femmes. Malgré la couche de vêtement qu'il porte généralement qui peut s'avérer épaisse, l'on devine aisément que les muscles ne lui font pas défaut. Son visage, taillé dans la pierre, exprime une attitude froide et implacable.

Des yeux d'un beau bleu de glace avec un gris en fond ont pour résultat un regard froid, calculateur et perçant, que peu peuvent supporter ou qui puissent rivalisent en intensité, et ses cheveux noirs comme la suie, courts mais épais, accompagnée d'une barbe à laquelle il accorde une grande attention quand il est temps de s'en occuper, font de lui un excellent parangon de virilité qui peut en attirer plus d'un et plus d'une au premier regard, malgré son envie de rester discret et en solitaire. Quand il demande la paix, ou quand il daigne parler, sa voix, profonde mais grave, laisse deviner que chez lui, le silence est d'or, et ne parle que lorsqu'il est nécessaire, et l'attention qu'on lui accorde est renforcée quand on sait que chaque mot de sa part peut s'avérer précieux ou bien relativement tranchant.

Lorsqu'il est temps de faire une sortie en dehors, il porte un épais manteau d'hiver, un masque à gaz qu'il entretient fréquemment avec une lampe de poche intégrée sur le flanc droit, ses armes et un couteau de survie qu'il aiguise fréquemment pour qu'il ne perde pas en tranchant, et sous son manteau, quand il le juge nécessaire, le Russe décide alors de porter une veste pare-balle de Kevlar, bien que celui-ci puisse neutraliser ses mouvements.

Cependant, tout ceux vivant au Metro finissent par récolter une cicatrice ou deux. Couplé avec son devoir dans la caste Militaire et le fait qu'il soit un excellent Stalker pour les sorties en extérieur, plus d'une fois, il fut aux prises des griffes des monstres, et souvent, il fut blessé, récoltant ainsi de belles cicatrices. La plus belle de sa collection part de son épaule gauche pour descendre vers le milieu de son ventre, du côté droit, causée par une Nosalis qui avait embusquer Andrei, et qui aurait pu le tuer, si cela n'avait été de sa sœur, Anna, qui avait pu lui sauver la mise.




Mental


Il n'est pas amical au premier regard. Un amas de défauts causé par les rigueurs de la vie dans un monde rongé par les radiations et les mutations monstrueuses qui parcourent les terres de Moscou. La vie d'un Stalker est courte mais riche en intensité, et souvent un peu trop. Alors il est de fait qu'Andrei se méfie souvent des gens, peu importe qui, dans un monde ou tout le monde pourrait le tuer. Aussi bien pour s'approprier de son équipement que pour le dévorer, ou bien se venger d'une quelconque expédition ratée qui aurait pu mener vers la mort d'un proche de quelqu'un. Alors, pour augmenter ses chances de survie, il se tait et écoute, analyse, et quand il faut se battre, il n'hésite pas sur les moyens dans sa disposition pour se défendre.

Mais les gens finissent toujours par mourir. Andrei avait toujours été froid et réservé de nature, s'isolant souvent en compagnie de personnes qu'il aime bien, particulièrement de sa sœur ou d'Ivanova, ou bien Alexandre, mais en raison de la perte de la femme qu'il aimait ainsi que de l'enfant qu'il aurait pu avoir avec celle-ci, il s'isole bien plus souvent, et ce, pour des périodes prolongées, alors que son cœur est rongé par la gangrène du deuil et de l'infection de la peur de perdre un prochain. Un Stalker ne peut vivre longtemps. Il ne peut se permettre de perdre quelqu'un. Pas encore. De ce fait, il repousse souvent les gens tentant de l'approcher le plus calmement possible, et c'est cette peur qui lui fit prendre de la distance avec son ami d'enfance, et qu'il n'a plus autant de joie de vivre qu'avant.

La frustration qui s'amasse ainsi au fil du temps finit toujours par exploser, se défoulant alors généralement sur les monstres sur son passage, et en de rares cas, sur les personnes tentant de l'approcher, injuriant, invectivant, faisant tout pour les repousser. Car il ne veut pas de pitié, ni de compassion. Il ne veut plus se lier. C'était une douleur de trop, un malheur qui lui opprime la poitrine, un spectre sombre le poursuivant partout. Essayer de se lier avec lui n'apporte que des mots clairs et directe sur ses intentions, teintée d'une nuance de sarcasme qui peut s'avérer offensant. Un excellent venin, venant d'un homme aux capacités de combat excellent, qui est peu bavard pourtant et doté d'un calme légendaire, même parmi les Stalker.

Malgré tout, Andrei n'est pas un si mauvais bougre, éprouvé durement par la vie rigoureuse dans le monde de Moscou et des métros.

Élevé par son père quand leur mère mourut, il s'était engagé de devenir un homme aux convictions profondément ancrées en lui. Ce fut cet homme, son paternel, qui lui intégra ses valeurs qu'il chérit encore aujourd'hui. Quand il le faut, Andrei est d'une férocité animale quand il s'agit de protéger ses proches et sa famille, et s'emporte souvent aisément quand un danger certain plane sur eux comme une épée de Damoclès. Tout comme il tient bien évidemment en une justice la plus égale possible dans un monde propice au chaos, cette partie de ses convictions s'appliquant généralement quand il est en train de remplir ses fonctions dans la caste militaire.

Son sens du devoir est très présent et est connu comme un soldat on ne peut plus fiable avec une grande efficacité, quoiqu'il aime souvent travailler en solitaire, ce qui peut mener à des disputes avec le commandement quand il pense que l'équipe avec laquelle il est assigné est inapte pour son goût. Mais au final, il effectuera son devoir. Car il rêve d'un monde qu'il aurait pu connaître : une famille heureuse vivant en paix, sans crainte des monstres. Peu importe les luttes intestines, peu importe le fossé entre les Brahmanes et les Militaires, il essaiera toujours de faire ce qu'il peut pour améliorer la situation.

En tant que Stalker, Andrei est quelqu'un qui s'adapte vite aux situations et qui prend généralement les décisions qu'il faut pour sauver sa peau ainsi que celle des autres quand il sort en extérieur, et ne sous-estime jamais la force des monstres, ni ne surestime ses propres capacités, sachant que celles-ci peuvent lui faire défaut au moment le plus inopportun. En dehors, c'est quelqu'un de toujours aux aguets, qui n'aime aucunement l'erreur et surtout, qui n'aime pas ramener des mauvaises nouvelles aux proches de partenaires Stalkers morts.




Compétences


Andrei est quelqu'un de pointilleux en ce qui concerne ses affaires et notamment ses armes et équipement, il s'occupe donc avec un grand soin de ses armes, nettoyant de lui-meme ses armes et les réparant quand il le peut, sauf en cas de soucis majeurs.

Sa précision avec son SVD est reconnue de toute la station et peut abattre des Mutants entre les deux yeux si tant est qu'on ne le dérange pas durant sa concentration lorsqu'il veut appuyer sur la détente, et ce maniement de l'arme de précision va de pair avec sa maîtrise du corps a corps, se battant comme un ours selon certains soldats.

Pour survivre en surface, il avait du apprendre comment s'orienter et comment faire pour s'attirer le moins d'attention possible sur soi pour ne pas attirer les monstres, et au cours des années, est devenu un véritable survivant quand il faut aller dans la surface. Les Stalker vont souvent vers lui pour quérir de son aide et des conseils.  




Possessions


Un épais manteau d'hiver pour les températures hivernales hors du métro avec une capuche et un masque a gaz dotée d'une visière UV si le Soleil pointe le bout de son nez. Une veste de Kevlar pour quelques occasions d'errances dans les Tunnels ou bien, parfois, en extérieur. Des bottes de combat et un pantalon avec un camouflage urbain.

Son arme principale est un fusil de précision SVD Dragunov, auquel il tient particulièrement, qui lui avait été offerte par quelqu'un, dotée d'une lunette ajustable. Son autre arme est une arme de combat rapprochée, un KS-23, un fusil a pompe pour éloigner les créatures voulant un peu trop tâter d'Andrei, et d'un Makarov pour les cas d'urgence.


Il a aussi son couteau bien affûté qu'il cache sur lui habilement.





Antécédents médicaux


Andrei est quelqu'un de physiquement en forme et qui avait bien guérit de ses blessures. Une mutation en lui fait qu'il est capable de voir dans le noir, quoiqu'étrangement, ses pupilles deviennent comme ceux des chats, en fente verticale. Le changement pour mieux voir dans le noir se fait lentement, et une soudaine exposition a la lumière peut l'aveugler et lui causer une migraine. Sa capacité de vue est très utile pour les tirs longues portées, remarquant des détails que d'autres ne verraient pas.




Intérêts & Loisirs


L'idéologie de son paternel est profondément ancrée en lui, et le fait de voir un monde meilleur un jour le permet d'avancer malgré la douleur qui lui opprime la poitrine vu sa récente perte. Droiture, justice, honneur et courage. Protéger ceux qui lui sont chers, peu importe le prix.

Quand le temps le lui permet, Andrei apprécie de monter et démonter ses armes pour ensuite les nettoyer, comme son paternel lui avait apprit. Il passe aussi son temps en veillant sur les enfants des autres parents qui s'amuseraient un peu trop loin, agissant comme un méchant ours quand il s'agit de les protéger. Et mine de rien, il peut faire le pitre pour eux.

Pour s'échapper de ce monde et de sa propre douleur, Andrei s'adonne beaucoup au dessin, laissant parler son esprit, sur un carnet qu'il transporte souvent sur lui avec un crayon, ou bien décide de jouer de la musique avec une guitare de fortune. Il peut parfois se permettre de jouer pour les petits qu'il garde, et étonnamment, sa voix lui permet de chanter. Il est donc apprécier des plus petits malgré son air d'ours aigri.

Il aime collectionner des poupées russes depuis son enfance. Il en garde dans sa chambre, dans une petite armoire confectionnée spécialement pour eux. C'est son vilain secret.





Histoire

Un souffle. Une expiration. Une respiration. Une expiration. De la buée sortant de sa bouche, alors que son regard était rivé vers un trou dans le plafond, en extérieur, perdu un instant dans les méandres de son esprit. Un flocon s'écrasa sur la visière de son masque. Il cligna des yeux. Un ciel gris mélancolique, filtrant les rayons du soleil. Il était midi. Et pourtant, on avait l'impression que la nuit tombait rapidement. Andrei se retourna sur son ventre pour retourner prendre son Mosin Nagant, surveillant alors depuis un point en hauteur ses compagnons, deux femmes, qui prenaient leurs temps pour fouiller les étages d'un ancien bloc appartement de riche en extérieur. Il était bien caché des monstres et des pilleurs hostiles, alors qu'il usait d'un amas de pierres comme couverture.

Il entendit le rugissement d'un Démon au loin, mais ne frissonna pas. Il n'était plus le jeune homme lors du premier raid, qui avait trembler en voyant les Bibliothécaires et quelques Démons lors de sa sortie. Il réajusta la lunette de son arme, respira, caressa les flancs de son fusil de précision.

-J'suis sûr que tu n'arriveras jamais à faire tomber ces conserves ! Fit un enfant dans une voix venu du passé.

-En-ai je seulement l'envie ? Répliqua un plus jeune Andrei, l'air plus qu'agacé, les bras croisés, en voyant Alexandre lui tendre un fusil de fortune inoffensif pour enfant, qui tirait de petites billes de plombs.

-Allez ! Si tu le fais, je te donnerais ma part du soir !

-Pauvre idiot, tu devrais plus te soucier de pouvoir manger quelque chose de solide que de me voir tirer de malheureuses boites de conserves innocentes... Et puis, tu sais que je suis toujours le meilleur.


Mais au final, Andrei avait fini par céder. Il avait tiré sur une dizaine de mètres. Puis sur une vingtaine. Puis sur une trentaine. Une vue de faucon, une main sure, une poigne d'acier, une respiration contrôlée. Avec les autres enfants qu'il avait connus, il avait souvent organisé des concours de tir, pour au final toujours gagner.

Le temps de l'innocence, ou du moins ce qu'il en restait, car souvent, il exécutait les tâches qu'il fallait exécuter. Nettoyer, aider son paternel dans son boulot, apprenant au passage comment entretenir une arme, tout en gardant un œil de petit loup protecteur sur sa sœur. Il avait pris tellement sur lui pour qu'elle puisse éviter les taches plus exigeantes, mais plus elle avait grandit, plus elle avait démontrer des capacités qui lui permettraient de vivre en ce monde. Andrei caressa encore le flanc de son arme, ayant une autre réminiscence. Le jour où il avait pu prouver ses talents de tireur.

-Papa, attention !

Un Nosalis bondit sur son paternel, alors que celui-ci avait tenté d'apprendre à Andrei comment s'orienter dans les Métros pour savoir ce qui pourrait l'attendre. L'arme glissa au sol, hors des mains de l'homme, qui usait d'une barre de fer comme rempart contre les crocs de la créature qui tentait de lui arracher les chairs de la gorge. Sous le coup de l'instinct, Andrei prit l'arme et sans perdre plus de temps, appuya sur la détente. La Nosalis tomba au sol, une balle logée entre ses deux yeux. Il avait haleté. Son cœur battait la chamade.

-Anton, je t'avais dit de ne plus sortir sans nous avertir ! Anton, qu'est-ce que tu... ?!

Un trio de garde armé avait fait son apparition, et découvrit la scène. Andrei, qui était toujours surpris, était enlacé par son père qui tentait de vérifier s'il avait eu des blessures.

-C'est... C'est... ton fils qui avait abattu ce Nosalis ?


L'espace d'un instant, un sourire avait apparu sur son visage. Quand il fut de retour dans la station, sa sœur l'avait initialement accueilli avec une gifle en apprenant la nouvelle puis des pleurs. Soulagée d'avoir sa famille saine et sauve, mais terriblement en colère qu'ils soient partis ainsi sans rien dire pour renforcer les leçons d'Andrei. Son intégration dans la caste Militaire fut appuyée par les trois gardes et son paternel, ainsi que par ses propres convictions. Mais malheureusement, son père mourut, et il dut faire face aux soucis de la vie plus rapidement que prévu, notamment le fait de protéger sa sœur.

Elle lui manquait, terriblement. Mais c'était un choix de s'être éloignée d'elle. Du moins, le plus longtemps possible pour ne plus souffrir autant qu'avant. Égoïste désir que cela est. Et plus d'une fois, il l'avait surprotégée. Andrei serra des dents, alors qu'il se souvenait d'Anna qui venait de rentrer de sa première sortie en extérieur.

-VOUS AVEZ FAIT QUOI ?!

-Andrei, calme toi !

Alexandre et Ivanova tentaient de le calmer, alors qu'une fureur luisait dans son regard glacé, observant les Stalker et sa sœur qui l'observait en retour. Elle était sortie sans rien lui dire, et elle était sortie en sachant pleinement qu'elle aurait pu mourir. Elle était bien trop curieuse pour son propre bien, et il pensait toujours qu'un jour, cette curiosité finira par la tuer, surtout quand elle sera bien plus souvent en extérieur. Il tenta de frapper l'un des Stalker, mais fut habilement repoussé par celui-ci d'un bon contre et d'un coup de genou au ventre.

-Arrêtez ! Fit Alexandre, pour tenter de calmer la situation. Andrei, regarde-la, c'est une grande fille, elle peut s'en sortir !

-ELLE AURAIT PU MOURIR, BANDE DE CHIEN ! MOURIR ! Fit Andrei en se relevant tant bien que mal, et malgré le coup puissant, il avait en lui ce regard enflammé. Quelqu'un qui ne voulait pas perdre quelqu'un d'aussi cher.


Ce jour-là, il fut grandement admonesté par sa propre sœur. Jamais elle ne s'était autant déchaînée sur Andrei pour assurer de sa débrouillardise et son envie d'aider les gens en apprenant davantage de choses. Ils s'étaient disputés longtemps. Mais au final, Andrei avait fini par laisser partir Anna, pour qu'elle puisse devenir plus utile. Plus mature. Ce qui s'avéra être une bonne décision. Tôt ou tard, elle aurait forcé le passage pour partir. Il avait choisi l'option la moins douloureuse. Car pour être honnête, elle giflait sacrément fort. Son paternel l'aurait probablement giflé aussi pour se montrer aussi protecteur.

Lorsqu'il eut vingt ans, il fut invité par un Stalker pour devenir l'un des leurs, impressionner par les talents de tireur d'Andrei et de ses autres capacités, notamment celle de voir dans le noir aisément. Ce fut deux ans plus tard qu'il avait finit par faire sa première sortie, et qu'il avait rencontré pour la première fois un Bibliothécaire.

-Ne... bouge... pas... Avait murmurer un garde vers sa gauche.

L'imposante créature observait Andrei de ses yeux noir d'encre. Elle respirait silencieusement. Le cœur du jeune homme battait la chamade, mais il restait calme du mieux qu'il pouvait, réprimant le plus possible ses propres tremblements. La créature finit par simplement grogner, et reculer, en ne lâchant pas le jeune homme du regard, avant de disparaître dans les abysses d'une fissure dans le mur. Il finit par soupirer, et regarda son compagnon.

-Ne nous éloignons plus du groupe et retournons avec eux. Nous en avons assez fait ici, il vaut mieux ne pas chercher d'embrouilles.
 

Il avait grandi. Il avait appris bien des choses en tant que Stalker. Tout comme il avait perdu bien des amis au cours de sa vie et de ses expéditions en surface tout comme les voyages entre stations. Mais il avait perdu bien plus. Quand il finit par rencontrer une certaine Archiviste, lors d'une petite fête dans un bar populaire de la station de Polis.

-Vas'y, Andrei, ne fais pas ta chochotte... Tu es capable d'abattre un Démon, mais pas d'aller lui causer ?! Fit Alexandre d'une voix tonitruante alors que la musique jouait dans l'air, et que l'alcool coulait.

Andrei se tint silencieux, ignorant les propos qui le surestimaient d'Alexandre, regardant parfois cette belle jeune femme, aux longs cheveux noirs et aux yeux gris d'acier. Au final, il fut poussé par son ami vers celle-ci, alors qu'une danse s'annonçait. Andrei, évitant de rougir, tendit maladroitement la main vers celle-ci pour danser. Lui faisant renverser au passage de l'alcool. Elle ne hurla pas. Elle en rit, et observa avec amusement le Stalker et soldat.


La fête s'était bien passée, et ce soir-là, Andrei avait fait la malheureuse rencontre de ce qu'était la définition même du paradis. Il souriait aisément avec elle, et l'on ne pouvait de l'embêter sur ses sentiments la concernant. Mais toute bonne chose avait fin. Andrei l'avait apprise bien rapidement, cette leçon. Que même l'Eden pouvait être détruite par sa propre faute. Il serra la mâchoire imperceptiblement, alors qu'une douleur opprima son cœur comme un puissant étau.

-C'est... une fille... ? Fit la femme d'Andrei dans un murmure, le teint pale comme du lait, faible.

Elle respirait faiblement.

-Oui... C'est une fille...

-Je veux... Que son nom... Soit Natalya... Occupe-toi bien d'elle, Andrei... Promets-le moi, Andrei. Promets-le moi.

Lorsqu'elle rendit son soupir, la main qui tenait celle d'Andrei se fit moins fort, et ses doigts glissèrent hors des siens, alors que le bébé que tenait l'homme dans l'autre bras pleurait et respirait faiblement. Un médecin qui s'était tenu en silence finit par parler.

-Monsieur... Votre enfant ne survivra pas longtemps... Je... Je peux me proposer de rendre son agonie la moins douloureuse possible.

-Je le ferais. Donnez-moi juste... Ce qu'il faut. Et je le ferais, fit le Russe en regardant son enfant avec un visage de pierre.

Le médecin lui tendit alors une seringue contenant un liquide clair comme de l'eau et sortit. Une heure. Une heure en tenant son bébé, son propre enfant, si fragile, avant de finalement injecter le contenu de la seringue dans l'enfant. Elle avait eu les yeux de sa mère. Et juste avant qu'elle ne cesse de respirer, aussi... Il crut voir un sourire. Un sourire tendre en voyant son papa, et sa maman, avant de rejoindre sa mère dans l'au-delà.


Cette journée-là, Andrei avait tenté de se tuer en s'en prenant à une meute de Nosalis, mais fut sauvés in-extremis par Alexandre. Il s'était plongé profondément dans le travail pour ne plus penser aux tragiques événements. Il reprit une respiration plus lente. Il continua la surveillance de ses deux compagnons, avant de voir un Démon foncer sur eux quand ils sortirent hors du bloc d'appartement.

Respiration. Expiration. Respiration. Expiration.

Le coup partit. Encore. Et encore. Et encore. Et encore.

La bête s'écrasa au sol.





A propos de vous

Age : 19 ans
Avez-vous lu le règlement ? Lu et relu
Système de jeu choisi :  "roulette russe"
http://metro.forumactif.com/t24-systeme-de-jeu

Surnom : Mister Thé
Passion, loisirs : Beaucoup de choses

Comment avez vous découvert le forum ?  En errant de partenaires en partenaires o/
Des suggestions ? Quelque chose à dire ? Un dernier mot ? PAPS

avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 388
Double-compte : Nina
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Dim 14 Jan - 13:03
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya

Débriefing de la fiche

Je te souhaite officiellement bienvenue ! Bon je ne cache pas être très contente de voir ce prédéfini jouer et j'ai hâte de pouvoir faire des rps avec toi <3 Voici notre débrief sur cette fiche qui a besoin de quelques petites modifications notamment au niveau des possessions et de l'armement. En italique+spoiler il s'agit des remarques faites par Aleksey Vassiliev, notre expert en armement x)

Patronyme : Après discussion avec les experts du Staff, le patronyme qui découlerait de Nikita serait "Nikitovitch" qu'on peut raccourcir de façon familière en "Nikititch" mais plutôt à l'oral. Du coup c'est plutôt un surnom que tu as donné dans cette partie.
Profession : Je n'avais pas pensé à un grade particulier pour le personnage mais étant donné qu'il est catégorisé comme tireur de précision (et instructeur de ce point de vue là) et qu'il est pas mal réputé, Caporal ne me semble pas forcément suffisant.
Le complément d'Aleksey:
 

Possessions : Pour le côté "réalisme", je conseillerai d'enlever la mention de la protection en cuir bouilli "aussi utile qu'un Kevlar". Aucun matériau n'est aussi efficace que du Kevlar pour stopper des balles pour la même épaisseur donnée. A titre de comparaison, il faut une plaque d'acier hyper épaisse pour obtenir le même pouvoir stoppant. Si tu tiens à donner des précisions, on peut dire que la protection en cuir bouilli + métal permet de stopper des calibres de PA comme du 9mm par exemple mais aussi des coups de lame, de griffe ou de dent (les créatures du métro ne se baladent pas avec des AK 47 après tout). Ceci dit il faut garder en tête que l'ajout de plaques de métal pour la protection ne sont pas idéales pour un personnage qui compte sur sa discrétion et mobilité puisqu'il est amené à faire des tirs de longue portée et à devoir se "camoufler" pour ses tirs.
Le complément d'Aleksey:
 

Intérêts et loisirs : Ca serait intéressant de développer davantage ses intérêts et ses occupations (quand il ne travaille pas par exemple) pour enrichir le personnage. Bref, parler des choses qu'il aime ou qu'il aime faire ou bien des choses qu'il déteste.
Histoire : Pour ma part, rien à dire en dehors de la cohérence peut-être du meurtre d'un Démon en fonction de l'armement (comme l'a souligné Aleksey). J'ai beaucoup aimé le format du récit, le style mais je te l'ai déjà dis par mp Wink
Vocabulaire/grammaire : Nosalis est un nom masculin si l'on se fit aux bouquins ^^



avatar
Date d'inscription : 11/01/2018
Messages : 62
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 15 Jan - 5:08

Passeport
Age :: 30 ans
Patronyme :: Nikitovitch
Surnom ::
Bonjour !

Merci de vos indications pour savoir quoi corriger. J'ai donc effectuer les corrections du mieux que j'ai pu avec ma fatigue présente !

J'ai donc modifiée le fait qu'Andrei mette beaucoup plus de balle pour abattre le Démon vers la fin, mais la partie ou Alex' dit qu'il peut abattre un Démon est surtout une maniere de provoquer Andrei un tant soi peu o/

En espérant que mes corrections me valent une validation !

*Lance du chocolat*
avatar
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 388
Double-compte : Nina
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin-chirurgien
le Lun 15 Jan - 22:12
Médecin-chirurgien

Passeport
Age :: 28 ans
Patronyme :: Nikitovna
Surnom :: Anya

Fiche validée ♥️

Félicitations, tu viens de réaliser tes premiers pas dans le métro de Moscou, ton personnage est donc validé !

Avant de rp, il faut que tu penses à remplir ton profil : les champ contact pour ta fiche de présentation et ton carnet de bord, l'onglet "passeport" donnant des informations concernant ton personnage.

Il faut ensuite que tu créés ton carnet de bord dans lequel il faudra tenir à jour ton inventaire en fonction de tes acquisitions.

Et pour rp, il ne te manque plus qu'un compagnon. Pour cela, il suffit de se rendre au point rencontre et n'hésite pas à jeter un coup d'oeil au tableau d'affichage des missions.

Bon jeu !
Le petit mot d'Anya:
 



Contenu sponsorisé