VOTE











L'extérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 203

Fondateur



Voir le profil de l'utilisateur

L'Oeil
Fondateur
Message Sujet: L'extérieur | Lun 27 Mar - 17:05



Dernière édition par L'Oeil le Mar 20 Juin - 16:50, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 203

Fondateur



Voir le profil de l'utilisateur

L'Oeil
Fondateur
Message Sujet: Re: L'extérieur | Jeu 18 Mai - 19:44

Lieux d'importance à Moscou


▬ Le Kremlin et la Place Rouge :
kremlin De toute la ville de Moscou, voire peut-être de la Russie entière pour ce qu'en savent les habitants du Métro, seuls le Kremlin et la Place Rouge sont restés intacts suite aux bombardements, pour des raisons inconnues de tous. D'aucuns affirment que les missiles avaient été sciemment lancés hors d'atteinte du Kremlin, afin de ne pas endommager ce symbole plusieurs fois centenaires, joyau éternel de la Russie. D'autres stipulent qu'une arme secrète aurait été déclenchée au moment des bombardements, protégeant le siège du pouvoir des explosions, mais pas des retombées radioactives. Certains parlent d'un miracle, d'autres d'une heureuse coïncidence.

Rien n'est sûr à propos de cet endroit, si ce n'est qu'il est évité des stalkers les plus avisés. Même le regard de ces hommes et femmes aguerris n'ose se poser sur le Kremlin, et encore moins sur l'étoile rouge qui scintille d'une lueur malsaine à son sommet : tous ceux qui s'y sont essayés ont été happé par son envoûtement, et n'en sont jamais revenus vivants.


▬ La Bibliothèque Lénine :
bibliotheque L'ancienne "Bibliothèque Roumiantsev", renommée "Bibliothèque V. I. Lénine d'URSS" durant la période soviétique, puis baptisée "Bibliothèque d'Etat de Russie" en 1992, est une l'une des plus grandes bibliothèques au monde. Toujours surnommée "Bibliothèque Lénine" par les moscovites du fait de la proximité de la station de métro du même nom, elle contenait avant les frappes nucléaires plus de 17,5 millions d'ouvrages, dans plus de 247 langues parlées au monde.

Aujourd'hui, le bâtiment est toujours debout, perforé ici et là et éboulé en certains endroits, mais toujours majestueux et imposant dans le paysage désolé de la capitale. Et si une partie de son précieux contenu fut détruit par les bombardements et l'absence d'entretien, il renferme toujours d'innombrables trésors en son sein : son sous-sol préserve en effet quantité d'ouvrages dans des conditions idéales de conservation.

Mais il n'est pas aisé d'accéder à cette richesse, et les habitants de Polis l'ont appris dès leurs premières expéditions. Les "Bibliothécaires", créatures assoiffées de sang et dangereuses, règnent en effet désormais dans la Bibliothèque Lénine et empêchent toute exploitation sérieuse des données toujours renfermées dans les sous-sols de l'édifice. Tout cela sans compter sur une végétation mutante luxuriante venue s'installer dans les parties supérieures de l'édifice, non dangereuse en tant que telle, mais gênant toute recherche ou progression dans ce véritable dédale que constitue la Bibliothèque.


▬ La Tour Radio :
tour La Tour Ostankino de radio-télédiffusion, plus connue sous le nom plus sobre de "Tour Radio", constitua avant l'Apocalypse l'une des plus hautes tours du monde. Les bombardements ne l'ont pas épargné : amputée d'une partie de son sommet, la Tour Radio penche aujourd'hui dangereusement sur le côté, et tient encore debout par un miracle inconnu. Peu d'informations circulent à propos de cette Tour, si ce n'est elle qu'elle abriterait peut-être un nid de Démons, du fait de sa hauteur. Des expéditions de stalkers à la recherche de matériel électronique n'ont cependant pas pu confirmer ces rumeurs.

Une légende persiste cependant : la tour continuerait d'émettre des ondes radio, capables d'alimenter les postes radios amateurs de "programmes fantômes". Des chansons qui passaient autrefois sur les ondes surgiraient en effet parfois des postes radio les jours de tempête, comme portées par des vents magnétiques pleins de nostalgie. Personne ne sut corroborer cette histoire, ni en déterminer l'origine, mais les expéditions au sein de la Tour ne montrèrent jamais signe d'activité humaine capable de diffuser de telles ondes.


▬ La Cathédrale du Christ-Sauveur :
cathedrale Autrefois joyau de la foi orthodoxe, détruite durant la période soviétique puis rebâtie à l'identique à la chute de l'URSS, la Cathédrale du Christ-Sauveur n'est aujourd'hui plus que l'ombre d'elle-même. Seule sa structure et la croix à son sommet subsistent encore, ses coupoles dorées sont désormais criblées de trous dans lesquels les Démons ont établi l'un de leur nid. Le conseil est donc le suivant : évitez de vous y attarder.


▬ L'Université d'Etat de Moscou :
universite Si l'on vous parle de la "Cité d'Emeraude", sachez que cela fait référence à ce que serait devenue l'Université d'Etat de Moscou des suites de l'Apocalypse. Coupée du reste du métro dès les premières frappes, personne ne fut jamais capable d'y accéder du fait du niveau de radiations encore très élevé et de l'absence d'accès sûr. Ainsi, les légendes racontent qu'au moment des bombardements, les esprits les plus brillants de toute la Russie s'était réunis dans un immense bunker situé sous l'Université, et qu'ils avaient reconstruits une vie en tout point semblable à celle datant d'avant l'Apocalypse.

N'espérez pas vérifier ces rumeurs tenaces. Personne n'est jamais revenu d'une expédition vers l'Université, et les très rares témoignages de stalkers s'étant approché à une distance suffisamment raisonnable de l'hypothétique Cité d'Emeraude pour ne pas mourir immédiatement des radiations, n'ont rapporté d'intéressant que des histoires d'entrées de tunnels scellées et impossibles à ouvrir.


▬ Le Parc Gorki :
cathedrale Proche de la station de Métro "Park Koultouri", le Parc Central de Culture et de Détente, ou plus communément appelé "Parc Gorki", était autrefois un immense parc d'attractions peuplé d'aires de jeux pour les enfants, de manèges et d'une Grande Roue offrant une vue incomparable sur Moscou. Désormais, il n'y a plus là qu'une forêt dense et luxuriante abritant un nombre incalculable d'êtres vivants mutants - animaux comme végétaux. Il s'agit là d'une des principales sources de bois de chauffage que les Stalkers viennent chercher à la surface afin d'approvisionner les stations. Mais si vous vous y rendez, prenez garde à ne pas attirer l'attention des créatures qui y rôdent.


Dernière édition par L'Oeil le Mar 20 Juin - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 203

Fondateur



Voir le profil de l'utilisateur

L'Oeil
Fondateur
Message Sujet: Re: L'extérieur | Mar 20 Juin - 16:34

Conseils pour la vie en surface


Les hommes ont depuis longtemps déserté la surface, pour la céder à la plus dure sélection naturelle qui soit. Le monde végétal a repris ses droits, la faune est devenue plus agressive, rendus plus féroces par les mutations et l'absence d'un prédateur dominant la surface depuis trop longtemps.

Mais les habitants du métro ne sont pas dénués de ressources, et au prix de nombreuses vies humaines et de tragiques échecs, voici quelques conseils qui pourraient vous sauver la mise :


▬ Les bâtiments :
Il n'y a pas lieu plus traître que les bâtiments encore debout et les ruelles qui les séparent. Rassurants d'apparence au milieu de cette ville dévastée, malgré l'effondrement partiel de certains d'entre eux, ils abritent foule de prédateurs attendant sagement leur proie. Ils sont également sujets aux effondrements, et vous n'êtes pas à l'abri d'une conduite ayant sauté et dégageant des émanations toxiques, voire déversant des substances radioactives, sans que vous ne le sachiez.

N'explorez donc ces bâtiments qu'avec la plus grande prudence, et ne vous y réfugiez qu'en dernier recours.


▬ Le soleil :
L’œil humain s'est progressivement habitué à la pénombre des tunnels, et la peau des natifs du métro, non exposée aux rayons du soleil, est devenue blafarde et très sensible aux UV. Les explosions radioactives ont également endommagé certaines couches de l'atmosphère, rendant les expositions au soleil bien plus dangereuses qu'à l'accoutumée.

Portez toujours des lunettes de soleil à la surface, et couvrez-vous au maximum. Vous ne voulez pas d'un cancer inopiné de la peau, favorisé par les radiations ambiantes.


▬ Les intempéries :
Les conditions météorologiques à la surface font partie des pires scénarios possibles. Nulle catastrophe d'ampleur à l'horizon, les émanations de gaz à effet de serre sont quasiment inexistantes depuis les bombardements nucléaires et le réchauffement climatique n'est plus vraiment à l'ordre du jour. Mais les radiations, la perturbation de certaines couches de l'atmosphère et l'absence d'infrastructures canalisant les intempéries les ont rendues bien plus importantes et plus violentes : pluies acides torrentielles, inondations des cours d'eau pollués, tempêtes magnétiques ou radioactives, blizzards, affaissements de terrain...

Soyez toujours à l'affût du moindre changement de pression atmosphérique, et faites confiance à votre instinct : l'animal enfoui en vous sait quand il faut s'enfuir à toutes jambes.


▬ Les grandes avenues :
Dans la mesure du possible, privilégiez toujours les grandes artères de la ville lorsqu'elles sont praticables, et marchez entre le milieu de la route et son bord : de cette façon, vous attirerez beaucoup moins les attaques venues du ciel et les embuscades tendues dans les ruelles étroites ou les bâtiments encore debout.
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: L'extérieur |

Revenir en haut Aller en bas

L'extérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metro : forum RPG post-apocalypse :: Prologue :: Codex :: Encyclopédie-