VOTE











Kyrie Eleison - Ft. Nadezhda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 27/08/2017
Messages : 12



Passeport
Age :: 28
Patronyme :: Anatoliyevitch
Surnom :: Maksichka


Voir le profil de l'utilisateur

Maksimilian Kravtchenko
Agitateur politique
Message Sujet: Kyrie Eleison - Ft. Nadezhda | Mer 13 Sep - 12:12

VDNKh - ВДНХ - Exhibition




Maksimilian et ses compagnons de route avançaient sagement dans les ténèbres, passant à coté de la borne frontalière sud de la station. Bien que la température n'était pas franchement haute, les quatre hommes transpiraient à grosses gouttes tant la nauséeuse « peur du tunnel » rongeaient leurs tripes. Aucun n'osa accélérer le pas pour en finir le plus rapidement possible, leur subit empressement avait de fortes chances de stresser les gardes en faction à cinquante mètres de là. Malgré cette précaution, des voix s'élevèrent et des ombres passèrent avec hâte devant le feu délimitant l'emplacement du poste de surveillance. Les membres du groupe levèrent les bras sans tarder, hurlant de ne pas tirer. Makka leva fébrilement sa lampe de poche pour effectuer la courte séquence de signalement apprise quelques heures plus tôt, non sans commettre quelques erreurs. Les cliquetis métalliques des culasses tirées vers l'arrière firent plonger les voyageurs au sol.

- Non ! Ne tirez pas ! Ne tirez pas !
- Approchez lentement ! Pas de geste brusque !

Les quatre hommes se regardèrent sans oser obtempérer. Chacun se jaugeait pour savoir lequel serait le premier à lever la tête et se prendre une balle au milieu du front. Maksimilian sentit un regard se poser sur l'écusson soviétique cousu sur sa veste. L'étoile rouge était bien plus qu'un symbole de ralliement, aucun autre symbole ne pouvait mieux représenter le sens du devoir et du sacrifice, ni même aussi bien résumer l'histoire de tout un pays. L'arborer impliquait de suivre les pas de tous ceux tombés avant lui. Le choix était vite fait. Il valait mieux crever dans ce bout de tunnel que de faire honte à un camarade commissaire. Il pesta à voix basse avant de se relever, les dents serrées et les muscles crispés des pieds à la tête, comme si cela pouvait l'aider à encaisser une balle de la même manière qu'un coup de pied. Sans prononcer le moindre mot, il commença à marcher, bras levés. Les autres emboîtèrent le pas, une fois certain qu'ils ne seraient pas tous descendus sur place. Le communiste se retint de jeter un coup d’œil dans son dos, ne souhaitant pas inquiéter davantage le personnel posté aux quatre cent cinquante mètres. Le moindre soupçon à leur égard et un chargeur entier pleuvrait dans leur direction, mettant fin à cette vie misérable. Le groupe ne s'arrêta qu'une fois bien visible à la lueur des flammes. Les voyageurs gardèrent leurs mains levées, laissant le responsable du poste de garde mener la danse.

Tandis que l'homme en charge de la sécurité inspectait les différents passeports, Makka en profita pour se remémorer les dernières heures de marche. Si passer la station Alekseevskaya avait été un jeu d'enfants, quitter Riga avait été une autre paire de manche. Maksimilian y était resté plusieurs jours avant de pouvoir convaincre quelques colporteurs de l'accompagner jusqu'à la dernière station de l'Alliance Nord-Est. A défaut d'y avoir laissé des plumes, ces derniers et les gardes l'avaient bien dépouillé de ses poulettes. La présence d'autres rouges au même endroit ne jouait pas en sa faveur, et quelques soupçons commençaient à germer dans les esprits des plus méfiants. De sa dernière représentation à Krasnye Vorota, il ne lui restait maintenant plus grand chose, à peine de quoi subsister pour le voyage retour, si retour il y avait.

- Continuez, et faites pas de vague.

Après s'être éternisé sur le passeport de Maksimilian, le responsable leur balança leurs pièces d'identité sans la moindre forme de respect, tout en se détournant d'eux pour reprendre sa discussion avec les conscrits temporaires de la station qui ne tarderaient pas à se faire remplacer. Les quatre hommes saluèrent ce premier groupe, sans recevoir de réponse, et avancèrent sagement jusqu'au quai, passant tranquillement les différents postes de garde placés entre la borne frontalière et l'escalier de service donnant sur la station de deux cent et quelques habitants. Malgré la tension quasi palpable due aux attaques incessantes de mutants, les compagnons de route s'étaient considérablement détendus au point de retrouver le ton de la plaisanterie. La perspective de trouver un semblant de sécurité leur procurait un certain réconfort.

Le premier réflexe qu'ils eurent fut de synchroniser leurs montres avec les horloges impeccablement entretenues de chaque coté des quais. Ce n'est qu'après que les colporteurs et le communiste se dispersèrent après quelques échanges cordiaux et la promesse de se boire un verre à la tente-bar du coin. Chacun disparu finalement de son coté, aidé par le manque de luminosité qu'offraient les ampoules rouge du système d'éclairage de secours.

Maksimilian se glissa entre l'allée des tentes résidentielles, suivant l'odeur caractéristique d'un parfum particulier faisant la renommée de la station. Il profita de cette courte balade vers le second tunnel nord et sa voie de liaison transformés en champignonnière pour visiter Exhibition, effectuant quelques détours dans le but d'aller jeter des coups d’œil aux étals.

Il se posta devant une tente ouverte où se trouvait une jeune femme au ventre légèrement arrondi. Il la salua d'un simplement hochement de tête et d'un bref sourire, cherchant à se montrer avenant.

- Bonjour mademoiselle, c'est donc ça le fameux thé de la station ? Vous le faites à quel prix ? »
Revenir en haut Aller en bas

Kyrie Eleison - Ft. Nadezhda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metro : forum RPG post-apocalypse :: Corpus :: Metro :: Stations :: V.A.R-